Le coeur de l'épouse.


Je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure.(2 Corinthiens 11).


Toujours dans la lignée de la prière qui plait à Dieu, nous abordons aujourd'hui le coeur de l'épouse de Christ. Nous avons vu la dernière fois qu'il y avait des pré-requis à rencontrer pour arriver à "toucher" Dieu dans la prière. Plusieurs obstacles en effet peuvent s'ériger entre Dieu et le chrétien qui souhaite connecter avec lui dans la prière. Nous avons parlé des idoles, du manque de pardon et du péché (désobéissance inclus) comme étant des barrières à la manifestation de Dieu pendant nos moments avec lui. Mais au delà de tous ces points, un seul est vraiment important, c'est le coeur. En effet, si le coeur de l'épouse est incliné au bon endroit, cela voudra dire que la liste des pré-requis pour une vraie vie de prière sans obstacles a déjà été validée.


L'inclinaison du coeur.


Qu'est-ce qui vous attriste et qu'est-ce qui vous rend joyeux? Vous est-il déjà arrivé de vouloir ressentir le coeur de Dieu? De vous intéresser à ce qui fait sa joie et à ce qui lui fait de la peine? Êtes-vous désireux de partager ses fardeaux ou êtes-vous plus préoccupé à entrer dans votre appel, à rencontrer votre futur conjoint, à posséder cette maison et à avoir cette belle carrière qu'on a prophétisé sur votre vie? Quelles sont vos aspirations? Cela vous arrive-t-il de chercher comment vous pourriez vous rendre utile à Dieu plutôt qu'à toujours vous attendre à cette percée ou à cette délivrance? Quelles sont vos priorités lorsque vous priez? Est-ce de ne rien oublier de votre longue liste de requêtes ou est-ce que votre plus grand souhait est de vous trouver dans sa présence, de vous laisser transformer par celle-ci et le laisser parler à votre coeur?


Le Seigneur utilise beaucoup les réalités naturelles pour expliquer les vérités spirituelles. Que penseriez-vous d'une épouse qui ne s'intéresse pas aux désirs de son époux, qui ne s'intéresse pas à ses rêves, pire qui ne les connait même pas? Qui ne sait jamais quand son époux est joyeux ou triste mais qui est surtout préoccupée par son propre bien-être et qui passe son temps à exiger des cadeaux (bénédictions) de la part de son époux? Cela vous scandaliserait n'est-ce pas? C'est pourtant l'attitude de beaucoup d'entre nous envers Dieu.


Christ est cet époux amoureux qui s'est acquitté de la dot la plus chère de l'histoire des hommes, le don de sa vie, pour une épouse ingrate et égoïste qui ne pense qu'à elle.


Il est admis pour un bébé dans la foi de ne pas saisir ces choses là mais lorsqu'on a déjà grandi dans les choses de l'esprit, Dieu en attend plus de son épouse. Vous devez commencer à rechercher l'osmose complète avec le coeur de Dieu, votre coeur doit vibrer au même diapason que lui. Le Salut des âmes doit devenir votre priorité, les scandales dans l'église doivent vous affliger et les personnes rétrogrades doivent chagriner votre coeur... Si vous êtes de ceux qui partagent volontiers les vidéos scandales des dernières incartades qui ont lieu dans l'église et que vous prenez plaisir à répandre les rumeurs qui jettent l'opprobre sur le corps de Christ alors votre coeur n'est pas incliné au bon endroit et cela fait de vous une épouse indigne.


Sachez que, quand bien même le Seigneur peut permettre qu'un de ses ministres soit exposé, il n'en demeure pas moins attristé de voir l'état dans lequel son corps se trouve et de voir des milliers de brebis se perdre à cause de la faute d'un seul. Le coeur de Dieu est résolument porté vers les âmes dont il veut qu'aucune ne périsse, et cela devrait être le partage de son épouse.


Dans le livre d'Esdras, sacrificateur et scribe qui fut chargé par Dieu de la restauration morale et spirituelle d'Israël après l'exil à Babylone, on voit à travers la réaction d'Esdras, lorsqu'il constate la déchéance du peuple juif resté à Jérusalem pendant la captivité, qu'il avait profondément à coeur les intérêts de Dieu. En effet, le peuple juif qui était resté à Jérusalem et qui avait échappé à l'exil, avait non seulement adopté les pratiques abominables des peuples étrangers mais s'était au fil des années mélangé avec ces peuples (Cananéens, Héthiens, Phéréziens, Jébusiens...) et même les sacrificateurs lévites s'étaient rendus coupables de cet abominable forfait (Esdras 9:1-2). Voici la réaction d'Esdras lorsqu'il apprend que la race Sainte s'est rendue coupable d'un tel péché devant Dieu:


Lorsque j'entendis cela, je déchirai mes vêtements et mon manteau, je m'arrachai les cheveux de la tête et les poils de la barbe, et je m'assis désolé... je restai assis et désolé, jusqu'à l'offrande du soir. Esdras 9:4


Esdras avait à coeur ce qui préoccupait Dieu. Il savait la place qu'a le peuple d'Israël dans le coeur de Dieu et voir ce même peuple dans un tel état de déchéance, voir que même les sacrificateurs qui sont pourtant la part réservée à Dieu s'être fourvoyés de la sorte l'a plongé dans un grand désarroi. Cette réaction devrait être également la nôtre devant tout ce qui attriste le coeur de Dieu, encore faut-il savoir ce qui l'attriste...


Épouses de Christ, retroussons nos manches et commençons à travailler à nos coeurs de façon à être en phase avec les désirs, les rêves et les aspirations de l'époux. Car si une femme sage bâtit sa maison et que la vierge sage prépare son huile, le chrétien mature et avisé lui doit travailler à tous les aspects de sa relation avec Dieu pour effectivement paraitre devant lui sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible même dans les aspirations de son coeur.


Prière

Père Céleste, je me repens d'avoir vécu une vie chrétienne éloignée de ton coeur, de tes préoccupations ainsi que de tes aspirations. Je reconnais avoir fait passer mes propres aspirations avant les tiennes et je désire changer cela aujourd'hui. Je désire connaitre ton coeur afin de partager tes joies et tes peines. Partage avec moi ton fardeau pour les âmes de sorte à ce que j'aie le regard fixé vers l'essentiel. Que ce qui est essentiel pour toi le devienne également pour moi car plus que jamais je ne veux faire qu'un avec toi.


J'ai dit cette prière au nom puissant de Jésus-Christ, AMEN!

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.