L'espérance du Salut en Christ selon la lettre de Pierre.


Aujourd'hui nous allons étudier la deuxième lettre de Pierre, au chapitre 1, versets 2-11.

Simon Pierre écrit cette deuxième lettre aux croyants de l'Asie mineure qui avaient déjà reçu sa première lettre. Il les exhorte à rester attachés à Dieu et à accéder à la connaissance véritable de Christ dans un contexte où des faux prophètes ainsi que de faux enseignants au sein des églises de l'Asie mineure commencent à mettre à mal la vérité apostolique.


Ce qui nous intéresse dans cette lettre, c'est la révélation apportée par l'apôtre Pierre de ce sur quoi l'espérance du Salut en Jésus-Christ repose. Avons-nous définitivement part au Salut parce que nous sommes venus à Christ? Cette confession de foi se suffit-elle à elle même pour un Salut en Christ définitif? Qu'est-ce que Dieu attend de nous une fois que nous accédons à son admirable lumière? Dans le passage étudié, l'apôtre Pierre commence par expliquer ce à quoi le chrétien a échappé en accédant au Salut ainsi que les possibilités surnaturelles qui lui sont données pour vivre conformément à la volonté de Dieu. Mais nous allons aussi voir qu'il introduit plus tard une notion intéressante qui est celle de "confirmer l'appel et le choix dont on a bénéficié" dont on va voir les différentes implications par la suite.


I. Sauvés de la dégradation exercée par la monde pour participer à Sa nature divine.


Lorsque le chrétien accède au Salut, il n'y a pas juste l'aspect du "gain"de la vie éternelle. Il y a aussi l'aspect selon lequel, en accédant au Salut, il a échappé à une dégradation programmée de sa personne par les convoitises mondaines. Le Saint-Esprit m'expliquait qu'à la fin de sa vie, la condition spirituelle de l'homme dont l'esprit n'a jamais été renouvelé par Christ est pire que celle qui était la sienne à sa naissance. C'est un peu comme avec un cadavre, une fois la décomposition commencée, plus rien ne peut l'arrêter, l'homme va inévitablement retourner à la poussière. En réalité, le monde par ses convoitises est une véritable machine à dégradation spirituelle de l'homme et dès sa naissance, le programme à la perdition éternelle. C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles les lois sont toujours plus perverses et que les valeurs fondamentales ont toujours tendu à la détérioration, et ce, peu importent les lieux et les époques. On se souvient à titre d'exemple que les rois Israélites, au fil des générations, n'ont cessé de multiplier les prostitutions criminelles avec leurs idoles et que le point culminant avait été atteint avec Manassé, qui a vécu à la fin du règne des rois de Juda, et qui avait bâti des autels à l'honneur des dieux étrangers dans le temple de l'Éternel, fait passer ses fils au feu, observé les nuages et les serpents pour en tirer des pronostics, établi des gens qui évoquaient les esprits et prédisaient l'avenir...(2 Rois 2:21). La crainte de l'Éternel avait disparu au point que des autels à l'honneur des dieux étrangers avaient été bâti au sein même du temple de l'Éternel.


Les convoitises mondaines dégradent l'homme et l'avilissent. Et ce processus est censé amener l'homme à ressembler toujours davantage au diable par qui il est marqué spirituellement par son système de pensée, ses idoles et les convoitises auxquelles il s'adonne.


C'est au milieu de ce processus de dégradation déjà entamé que nous avons été attirés à Christ pour communier à sa nature divine et à sa gloire. L'apôtre Pierre dit que: "nous sont accordés les dons promis, si précieux et si grands, pour que, par eux, vous deveniez participants de la nature divine" (2 Pierre 1:4). Dieu sauve l'homme de la dégradation programmée du monde par les convoitises en l'appelant à son admirable lumière et en le mettant à part. Puis, de la même façon que le diable marque l'homme par l'esprit du monde, Dieu scelle l'homme par son esprit et lui attribue des dons qui le rendent participant à sa nature divine. L'esprit de Dieu ainsi que ses dons affichent spirituellement l'appartenance de l'homme à Dieu.


Pourtant, l'apôtre Pierre nous dit que, bien que scellé par le Saint-Esprit et disposant de dons spirituels, l'homme doit encore confirmer son élection afin de garantir son Salut.


II. La nécessité de confirmer son élection à travers 7 points garantissant le Salut.


"C’est pourquoi, frères, redoublez d’efforts pour confirmer l’appel et le choix dont vous avez bénéficié ; en agissant de la sorte, vous ne risquez pas de tomber." (2 Pierre 1:10).


L'apôtre Pierre confirme dans ce passage que le Salut se fait par étapes et que nous avons des efforts à fournir pour le faire aboutir dans la vie éternelle. Dieu vous choisit, vous retire du système du monde et met en vous son esprit et ses dons. Ensuite il attend de vous que vous confirmiez votre élection en validant le choix dont vous avez bénéficié par une série de points que l'apôtre Pierre va citer. Et donc, en plus de la foi en Jésus-Christ, le chrétien est appelé à fournir des efforts pour développer les vertus suivantes:


1. La vertu (bonne moralité);

2. La connaissance de Dieu;

3. La maitrise de soi;

4. L'endurance dans l'épreuve;

5. La piété (attachement à Dieu);

6. L'affection fraternelle;

7. L'amour.


L'apôtre Pierre finit par nous dire : "C’est ainsi que vous sera généreusement accordée l’entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ"(2 Pierre 1:11).


Ce qui veut dire que l'espérance du Salut en Christ est également rattaché à ces 7 éléments, en plus bien entendu de la foi en Christ. Le chrétien est appelé à fournir des efforts pour que soient développées en lui toutes ces vertus qui lui permettent de confirmer son élection et donc de faire aboutir son Salut dans l'Éternité. L'idée d'un Salut qui se " travaille" est présente partout dans la Bible, et l'apôtre Paul a pu le rappeler: "Travaillez à votre Salut avec crainte et tremblement"(Philippiens 2:12).


Le point important de toute cette étude consiste en ce qui suit:


L'apôtre Pierre dit que ces vertus, lorsqu'elles sont présentes en abondance, nous permettent de mieux connaitre Christ (2 Pierre 1:8). Cela veut dire qu'il y a des dimensions dans la connaissance de Christ et même dans la communion avec lui qui ne sont pas possibles si par exemple on ne manifeste pas l'amour ou si on ne sait pas persévérer dans l'affliction. On comprend donc que l'absence de ces éléments dans notre caractère peuvent être à l'origine de la stagnation spirituelle puisqu'il nous sera impossible d'avoir une plus grande révélation de Christ ... Le risque étant de demeurer "bloqué" à une seule et même dimension pendant des années. Cette révélation du Saint-Esprit est importante et constitue un complément à un précédent article, dans lequel le Seigneur expliquait que le fait de ne pas porter suffisamment de fruits en chaque saison spirituelle conduisait à la stagnation. Aujourd'hui, nous comprenons que la stagnation spirituelle peut aussi tenir son origine de l'absence de ces différentes vertus que le chrétien est appelé à développer selon l'apôtre Pierre pour confirmer son élection et son Salut.


Autre chose intéressante que l'apôtre Pierre dit est que celui qui est dépourvu de ces qualités est myope au point d'être aveugle (2 Pierre 1:9). Ce qui veut dire que ces qualités permettent d'accroitre l'acuité spirituelle, soit, d'ouvrir les yeux de l'esprit. Autrement dit, ne pas opérer dans ces vertus limitent vos capacités spirituelles. Et si nos capacités spirituelles sont réduites, alors nous sommes des proies faciles pour le diable, puisque l'apôtre Pierre dit lui-même que le fait de redoubler d'efforts par rapport aux points qu'il a mentionnés permet au chrétien de ne pas tomber (2 Pierre 1:11).


On comprend qu'en complément de la prière, manifester ces vertus permet de résister à la tentation.


Cette conclusion que nous apporte le Saint-Esprit est également une confirmation car nous avons vu dans cet article que si Jésus arrivait à aimer ses ennemis, à bénir ceux qui le maudissaient, à prier pour ceux qui le maltraitaient (Luc 6:27-28), c'est parce qu'il avait dans son coeur une richesse dont l'apôtre Paul nous dit qu'il est le lien de la perfection: L'AMOUR. L'amour dans son coeur lui permettait de répondre au mal par le bien et empêchait l'ennemi de planter une quelconque semence spirituelle démoniaque (amertume, offense, rejet, dépression..).


L'amour ainsi que les autres vertus évoquées par l'apôtre Pierre nous permettent donc de grandir dans la révélation de Christ, d'accroitre nos capacités spirituelles et nous aident à résister à la tentation.


Prière.


Père Éternel,


Je te dis merci pour cet enseignement qui confirme que nous devons travailler quotidiennement à notre Salut pour le faire aboutir dans l'Éternité. Merci Père de m'enseigner sur les différentes notions que ta servante a évoquées. Je comprends que je dois confirmer mon élection au Salut en redoublant d'efforts pour qu'en moi soient manifestés la vertu, la connaissance de Dieu, la maitrise de soi, l'endurance dans l'épreuve, la piété, l'affection fraternelle ainsi que l'amour. Je décide de travailler à mon Salut en développant tous ces points; Aide-moi par ton esprit à y parvenir. Que ces vertus en moi abondent afin que je puisse grandir dans la révélation de Christ, dans mes capacités spirituelles et que je sois mieux équipé pour résister à la tentation.


J'ai dit cette prière au nom glorieux de Jésus-Christ, AMEN!

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.