Comment comprendre et interpréter les lois de l'ancien testament?


En lisant l'ancien testament, on peut être surpris de certaines lois qui s'y trouvent. Ces lois ont été données par Dieu à Israël sur le Mont Sinaï au sortir de l'Égypte. On est parfois surpris par la violence de certaines lois et leur caractère "vengeur" qui semblent à première vue s'opposer aux enseignements de Jésus sur le pardon et l'amour que l'on doit à son prochain. Il est de ce fait nécessaire d'avoir la vraie révélation que renferme ces passages pour éviter de s'y méprendre et de penser que la Bible se contredit.


Voici certaines lois que Dieu a pu donner aux Israélites sur le Mont Sinaï:


Exode 21:12: "Celui qui frappe un homme mortellement sera puni de mort"


Exode 21:23-25:"Mais s’il arrive malheur, tu paieras vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied, brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure."


Lévitique 24:19-20: " Si un homme provoque une infirmité chez un de ses compatriotes, on lui fera comme il a fait : fracture pour fracture, œil pour œil, dent pour dent. Telle l’infirmité provoquée, telle l’infirmité subie."


Deutéronome 19:21:"Tu n’auras pas un regard de pitié : vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied."


Voici certaines lois que Jésus ainsi que ses disciples ont pu prêcher:


Matthieu 5:38: "Vous avez appris qu'il a été dit: oeil pour oeil, et dent pour dent. Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre. Si quelqu'un veut plaider contre toi, et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Si quelqu'un te force à faire un mille, fais-en deux avec lui. Donne à celui qui te demande, et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi."


Matthieu 5:43-45:" Vous avez appris qu'il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes."


Luc 6:29-30: " Si quelqu'un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l'autre. Si quelqu'un prend ton manteau, ne l'empêche pas de prendre encore ta tunique. Donne à quiconque te demande, et ne réclame pas ton bien à celui qui s'en empare."


1Pierre3:9:"Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure; bénissez, au contraire, car c'est à cela que vous avez été appelés, afin d'hériter la bénédiction."


Au vu de ce qui semble être des contradictions entre les lois que Dieu a données aux israélites et celles que Jésus nous enseigne, on peut se poser des questions et se demander si la Bible ne se contredit pas? Pourquoi Jésus penserait-il différemment de son Père, puisqu'il dit lui même qu'il ne fait que ce qu'il voit son Père faire et que tout ce que le Père fait, le Fils fait pareillement (Jean 5:19).

En vérité, les lois que Dieu a données aux Israélites sont justes et les lois que Jésus nous enseigne sont également justes et les deux ne sont guère en contradiction. Voici comment cela est possible.

Lorsqu'on commettait un crime sur une personne dans l'ancien testament (meurtre, dommages corporelles comme un oeil arraché, une dent arrachée, des blessures et mutilations), le sacrifice d'un animal était trop faible pour que la justice soit faite; la partie adverse n'était pas satisfaite de cela et la justice de Dieu n'était pas rendue... l'être humain valant plus qu'un animal, seul le sang de l'individu fautif ou le fait de lui infliger un dommage analogue pouvait rétablir le droit violé et préserver la paix. Le sang de Jésus-Christ qui lave les péchés de tous et pardonne les offenses n'avait pas encore été versé, le mal devait donc être réparé par un autre mal pour que l'offense soit effacée et que la justice soit faite.


"Vous ne profanerez pas la terre où vous êtes, car le sang, lui, profane la terre. On ne peut faire l’expiation pour le sang répandu sur la terre que par le sang de celui qui l’a répandu". Nombres 35:33

Mais sous la nouvelle alliance les choses sont différentes. Un seul homme a payé pour les péchés de tous si bien que lorsqu'une personne a commis un crime mais qu'il regarde à Christ, le sacrifice de Jésus répare le mal qui a été fait et la justice est rétablie parce que la partie offensée doit à son tour pardonner à celui qui a causé le tort, car lui-même s'il est en Christ, bénéficie déjà du pardon pour ses propres péchés. Matthieu 6:14: Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi. La balance est équilibrée et la justice a été rétablie. Ainsi la parole du prophète Esaïe prend tout son sens: Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui (Esaïe 53:5). Le mal qui doit être rendu en temps normal dans le cas d'une offense faite sur autrui, Jésus s'est porté volontaire pour le prendre à la croix. Les lois que Dieu avait données à son peuple sur le Mont Sinaï qui étaient justes deviennent sous l'alliance de la grâce caduques pour quiconque place son espérance en Jésus; il n'a plus besoin de payer de sa vie, de son bras, de sa jambe pour que son mal soit expié peu importe le dommage dont il a pu se rendre coupable, le sang de Jésus paie à sa place.


Un mal commis est une addition à charge. Il doit forcément être payé et c'est de cette manière que Dieu se montre juste. Nous le voyons à travers un autre exemple que nous avons dans la Bible en Ezekiel 24 lorsque Dieu utilise la parabole de la marmite rouillée qu'il compare à Jérusalem dont il dit qu'elle est pleine de rouille qui ne se détache pas à cause de ses fautes. Le sang qu'elle a versé et ses crimes étaient comparés à la rouille qui s'incruste au fond d'une marmite et qui est difficile à retirer. La seule façon pour retirer cette rouille qui s'incruste au fond de la marmite était de la faire chauffer à vide sur du feu (Ezekiel 24:11). Ce feu représente le châtiment qui devait tomber sur Jérusalem pour qu'elle soit corrigée et purifiée. Le mal que Jérusalem avait commis devait être expié par un autre mal (châtiment) pour que la pays soit purifié et que la justice de Dieu soit rendue.


Aujourd'hui en Jésus-Christ, le feu qui devait tomber sur nous est tombé sur lui ainsi nous ne sommes plus coupables devant Dieu pour les péchés que nous aurions pu avoir commis, quiconque regarde à Christ est rendu pur et juste.


La Bible ne se contredit donc pas mais elle se complète. Les enseignements de Jésus-Christ ne s'opposent pas aux lois de son Père mais constituent un rachat de la malédiction de la loi qui pesait sur nous (Galates 3:13).


NB: Je ferai prochainement un article pour réponde à la question à savoir si un chrétien peut poursuivre en justice une personne qui lui aurait causé un tort.

Soyez bénis.

1 vue
© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.