Une personne qui se suicide peut-elle aller au ciel?


Cet article fait suite à la mort toute récente du pasteur Jarrid Wilson, pasteur à une Mégachurch californienne qui s'est suicidé à 30 ans alors qu'il était en proie à la dépression et aux pensées suicidaires. Ce malheureux évènement ouvre encore le débat sur la possibilité d'aller au ciel pour les chrétiens qui se suicident? C'est en tout cas ce qu'affirme son épouse qui a twitté que son mari était parti pour se retrouver avec Jésus. Beaucoup ont intégré ce courant de pensée en affirmant que Dieu est amour et que si la vie est trop difficile, on ne peut pas en vouloir aux gens qui y mettent un terme et Dieu les comprendra et les accueillera quand même.


Mais que pense Dieu du suicide? Que dit sa parole à ce sujet? Un chrétien qui met un terme à sa vie peut-il espérer se retrouver au ciel?


Lorsque nous naissons de nouveau, nous devenons la propriété exclusive de Dieu. Nous lui appartenons. 1 Co.6:19-20 nous dit ceci: Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.


Comme ces deux versets l'indiquent, nous chrétiens nés de nouveau sommes des "biens" qui appartiennent à Dieu car nous avons été rachetés au prix du sang de Jésus. Non seulement nous avons été rachetés mais en plus, notre corps est le temple de Dieu dans lequel son esprit vit. Le rachat de Dieu constitue donc un investissement, vous êtes sauvé pour qu'à votre tour vous soyez une lumière dans le monde et que par vous de nouvelles personnes arrivent à la connaissance de Christ. Étant donné tous ces postulats, le chrétien n'a pas le droit de mort sur sa propre personne. Seul Dieu, après qu'il vous ait utilisé et accompli ses desseins dans votre vie peut décider de la reprendre. Vous vous ne le pouvez pas de votre propre chef.


Dans sa lettre aux romains, l'apôtre Paul dit qu'ayant été affranchis du péché, nous sommes devenus esclaves de Dieu (Romains 6:22). Nous sommes à la merci de sa volonté. Pour ceux qui ont un peu étudié l'histoire, vous savez qu'un esclave était considéré comme la propriété exclusive de son maitre. Un esclave était un bien marchand qui pouvait s'acheter, se revendre et surtout il devait se montrer efficace dans les divers travaux auxquels il était affecté. Pensez-vous qu'un esclave avait le droit de quitter son maitre ou de se lever un matin et dire qu'il n'avait pas le coeur à la tâche? Absolument pas! Il avait été racheté pour servir et devait être utile à toute tâche. Il en est de même pour nous en Christ. Sans le rachat, nous nous destinions à la perdition éternelle mais nous avons été rachetés de justesse pour que la volonté de notre maitre soit faite dans notre vie. Le suicide constitue donc un péché devant Dieu.


Un péché qui plus est, est un interdit qui figure parmi les dix commandements: "Tu ne tueras point" (Ex.20:13). Ne pas avoir le droit de tuer inclus de ne pas se tuer soi-même, le souffle de vie vous a été prêté et c'est celui qui vous l'a prêté qui décide de le reprendre au moment qu'il juge bon.

Autre point à évoquer, c'est que celui qui se suicide n'a pas fini sa course sur terre et ne peut pas prétendre avoir remporté le prix de la vocation céleste de Dieu. Apôtre qu'il était, Paul a affirmé aux Philippiens qu'il avait dédié sa vie à Christ en tâchant de se conformer à lui dans ses souffrances ainsi que dans sa mort pour parvenir, s'il le pouvait, à la résurrection d'entre les morts tout comme Christ (Philippiens 3:10).


L'apôtre Paul savait qu'il avait une course à terminer et espérait qu'après l'avoir finie, il ressusciterait lui aussi d'entre les morts pour être auprès de Jésus. Il a d'ailleurs affirmé: Ce n'est pas que j'aie déjà remporté le prix, ou que j'aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir... (Philippiens 3:12) ou encore: Frères, je ne pense pas l'avoir saisi; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ (Philippiens 3:13-14). Alors même qu'il était apôtre de Christ, Paul ne prenait pas pour acquis son propre Salut, il savait qu'il devait travailler dur pour un jour espérer remporter le prix de la vocation céleste.


À la lumière de cette vérité, peut-on dire que celui qui se suicide a fini sa course? Bien sûr que non! Celui qui se suicide a abandonné la course, il a déclaré forfait et ne peut donc pas prétendre l'avoir remportée et être arrivé au but. Est-ce que lors d'une compétition sportive, celui qui abandonne peut encore réclamer la médaille? On le prendrait pour fou!


Je dis souvent que cette vie sur terre est une épreuve en grand format et que le ciel est le prix que l'on espère remporter si nous avons vécu conformément à la volonté de Dieu. De la même façon que les épreuves miniatures que nous rencontrons dans la vie doivent être surmontés au moyen de la foi, notre vie entière est une course qu'il faut achever tout en restant en Christ jusqu'au bout pour espérer le rejoindre un jour. Être né de nouveau nous donne la possibilité d'aller au ciel à condition de remporter la course qui peut être interrompue par divers obstacles: nous pouvons avoir perdu la foi en chemin, nous pouvons choisir de désobéir à Dieu, nous pouvons choisir de retourner dans le monde et de vivre dans le péché, l'ennemi peut nous faire tomber et nous pouvons décider de rester à terre. A nous de voir ce que nous faisons de notre Salut.


Lorsque nous naissons de nouveau, nous avons accès aux promesses de Dieu à travers sa parole. Il dit: "j'ai formé pour vous des projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance" (jérémie 29:11). Dès lors, il faut comprendre que les idées de suicides sont des attaques de l'ennemi qu'il faut combattre avec la parole de Dieu et déclarer ses promesses sur notre vie. Malheureusement, beaucoup se disent chrétiens mais ne croient pas à la vérité de la parole de Dieu, ce qui les rend vulnérables aux attaques car ils n'ont rien pour se défendre. Malheureusement, celui qui se suicide est tombé face aux attaques de l'ennemi qui aura raison de lui. Une telle personne ne peut pas espérer avoir remporté le ciel.


En complément de l'article:

- Avez-vous accepté Christ dans votre vie? C'est le premier pas pour être sauvé et avoir part à la vie éternelle avec Dieu. Voici la prière du Salut.

- Vous êtes en proie aux pensées suicidaires? Voici une prière de délivrance contre les pensées suicidaires qu'il faut faire avec foi.

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.