Dieu ou Mamon ?



Le monde sous la puissance du malin.



Nous savons que nous sommes de Dieu et que le monde entier est sous la puissance de l’ennemi (1 Jean 5 :19). Cette affirmation est encore plus vraie lorsqu’il s’agit de l’argent et des richesses de ce monde.


Plusieurs fois dans l’ancien testament le Seigneur était irrité de voir son peuple s’attacher à l’or et à l’argent… et d’autres plaisirs auxquels il s’adonnait. Toutes ces richesses avaient pris la place de Dieu dans leurs cœurs et dans leurs pensées, ils mettaient toutes leurs forces dans les choses vaines de ce monde qui selon Ecclésiaste 1 :2 ne sont que vanités.


Pourtant, l'amour de l’argent ainsi que des richesses nous éloigne de Dieu et nous devrions plutôt nous efforcer de suivre la recommandation de Matthieu 6:20 de nous amasser des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point et où les voleurs ne percent ni ne dérobent.


Mathieu 6:24 nous dit que Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir DIEU et MAMON à la fois.


Lorsque le Seigneur a attiré mon attention sur ce verset, je n’avais pas tout de suite compris là où il voulait en venir, ce qu’il voulait m’enseigner. Mais au fur et à mesure, il a ouvert mes yeux et mon intelligence sur quelque chose de subtile aux yeux de plusieurs d’entre nous.


Pour mieux illustrer ce passage, je vais tenter de vous partager ce que j’ai appris, et pourquoi le Seigneur nous demande de faire un choix radical entre Dieu et Mamon.



Qui est Mamon ?



Mamon fait référence à la richesse considérée comme fondement du bonheur et de l'épanouissement dans une vie. C’est la richesse matérielle, personnifiée en DIVINITÉ à laquelle les hommes sont susceptibles de vouer leur vie. Son adoration même est une abomination et correspond au CULTE DU VEAU D’OR dans l'ancien testament (Exode 32 :1-29). Aujourd'hui encore, beaucoup d'occultistes versent dans ces abominations.


Dans la mythologie grecque, Ploutos désignait le dieu de la richesse et de l’abondance. Zeus, pour éviter que celui-ci ne devienne le bienfaiteur des hommes et menace ainsi son pouvoir, avait décidé de le rendre aveugle. Ainsi, les biens distribués par Ploutos iraient en conséquence essentiellement vers les nantis, c’est-à-dire des personnes riches, fortunées pour les enrichir davantage.

Dans le nouveau testament, Jésus condamne cet esprit de lucre, cette soif d’acquérir, de posséder, de s’enrichir qui né de la CONVOITISE et du mécontentement qui pousse l’homme à y consacrer toutes ses FORCES et toutes ses PENSÉES.


Mamon, par la Convoitise qu'il trouve dans l'homme le pousse l'adorer en tant que Divinité. Il va plus loin en imposant un culte pour sa propre personne, celle du Veau d’Or, accaparant ainsi entièrement la place de Dieu dans la vie des Hommes ainsi que toutes leurs Forces et leurs Pensées. Voyons dans la parole de Dieu ce qu’il pense de ces cinq éléments :


La Divinité. Dieu mentionne souvent ce mot pour illustrer des faux dieux dans l’ancien testament. À l’époque, plusieurs peuples vouaient des cultes aux faux dieux (Jérémie 10 : 3-9).


Le Culte du Veau d’or. La colère de Dieu s’était à plusieurs reprises enflammée sur les peuples et plus particulièrement sur le peuple d’Israël lorsqu’il a décidé de fabriquer un veau d’or alors que Moïse était allé sur la montagne dans la Présence de Dieu. Aux yeux de Dieu, il s'agissait d'une abomination.


Il nous faut comprendre que Dieu est aussi un « Dieu jaloux » Deutéronome 6 :15 le dit : "Car l’Eternel, ton Dieu, est un Dieu jaloux au milieu de toi". De ce fait, il lui est insupportable que Son peuple voue un culte à d'autres dieux qu'à Lui seul.


La Convoitise. Le Seigneur définit la convoitise comme étant l’un des péchés de la chair.

1 Jean 2 : 16 : "Car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde". Puis le verset suivant nous dit que toutes ces choses sont diamétralement opposées à la volonté de Dieu et à Sa Personne.


Les Forces et les Pensées. Le Seigneur dans sa parole nous demande de mettre toutes nos forces et toutes nos pensées en lui, pour le chercher et l’aimer passionnément, car c’est lui seul qui est la source de notre vie. Marc 12 : 30 "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force". Mathieu 22 : 37 ; Deutéronome 6 : 5.


Nos forces et nos pensées doivent essentiellement être orientées vers le Seigneur ainsi que les choses qui réjouissent son cœur, dans l’amour que l'on a pour lui. Il y a même un dicton qui dit que « nos pensées déterminent qui nous sommes ». Par conséquent, si nos pensées sont tournées vers Dieu, alors nous serons semblables à lui.


Mamon est un esprit démoniaque, qui peut non seulement être un obstacle dans notre marche et notre croissance spirituelle, mais il peut également nous éloigner de la Présence et la Volonté parfaite de Dieu pour notre vie. Il est vital de prier sur ce sujet pour que le Seigneur nous montre quel est notre rapport à l’argent et son impact éventuel dans notre vie spirituelle.


Ainsi une question peut se poser :



Dieu est-il contre la richesse et l’abondance ?



En tant qu’enfants de Dieu, nous devons comprendre que Dieu est incontestablement le plus riche et le plus généreux de l’univers, Proverbes 8 :18 : "Avec moi sont la richesse et la gloire, les biens durables et la justice". Néanmoins, le Seigneur nous met en garde de ne pas céder à la convoitise des richesse et à ne pas placer en eux nos certitudes : "Celui-là tombe qui se confie en ses richesses ; mais les justes verdissent comme la feuille" (Proverbes 11:28).


Vous allez peut-être me dire que nous sommes enfants de Dieu et que nous sommes à l’abri puisqu’étant nés de nouveau, alors nous et tout ce que nous possédons appartiennent à Dieu.


C’est vrai et il n’y a aucun doute que nous faisons maintenant partie du Royaume de Dieu dès lors que nous sommes nés de nouveaux et appelés enfants de Dieu. Mais laissez- moi également vous dire que nous sommes certes des Êtres spirituels mais que notre habitation, nos corps physiques, sont charnels et de surcroît, nous sommes encore présents sur terre.


Par conséquent, même sans le vouloir, en vivant dans cette chair et en étant dans le monde, nous sommes également impactés par ses multiples sollicitations à notre âme.



L’église n'en est pas épargnée.



Nous constatons aujourd’hui que même dans le corps de Christ, beaucoup d'enfants de Dieu se sont laissés corrompre par l’argent, au point même de voler à Dieu en retenant les dîmes et les offrandes.


L’amour de l’argent devient une norme qui gangrène nos sociétés et ce mal touche désormais l'Église.


Dieu veut que nous nous rassasiions des richesses qu’il nous donne, à condition que celles-ci ne deviennent pas des idoles. Il veut nous bénir mais ne veut pas nous perdre, alors s’il y a un choix à faire, il choisira de nous garder (Ephésiens 1 :3).


Soyons conscients que nous vivons pour le plaisir du Seigneur et non pour le nôtre. Nous avons été créés pour pratiquer les bonnes œuvres qu’il a préparées d’avance (Ephésiens 2 :10).


Si nous aspirons à être riches, soyons «Riches pour Dieu», pour servir Ses intérêts afin que son Royaume s’étende.


1 Timothée 6 :6-8 nous dit : "La piété est pourtant une grande source de profit quand on se contente de ce que l’on a. En effet, nous n’avons rien apporté dans le monde et il est évident que nous ne pouvons rien en emporter".


Cet article n’est pas là pour condamner, mais c’est un appel à la vigilance en tant qu’enfants de Dieu vivant sur la terre.

Votre bien-aimée

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.