Dieu est-il contre la richesse et l'abondance?


Dieu est-il un Dieu de pauvreté et de dénuement? A quoi un chrétien peut-il aspirer? Doit-il rechercher la pauvreté et le contentement pour plaire à Dieu? Un chrétien peut-il avoir des rêves? Être ambitieux? Aspirer à la richesse et à l'aisance financière?


Aujourd'hui l'église évangélique est taxée de diffuser un évangile de prospérité parce qu'elle affirme que l'aisance financière est un signe de santé spirituelle et que le manque est un signe de malédiction. Toujours selon la définition donnée de l'évangile de prospérité prêchée dans les églises évangéliques, les dîmes tiendraient une place importante lors des cultes et préserveraient les fidèles de s'attirer des malédictions.


Où se situe donc la vérité? Dans l'extrême dénuement et pauvreté pour faire "comme Christ" ou dans l'évangile dit de "prospérité"?


Nous avons beaucoup de chance d'avoir la parole de Dieu qui nous exprime le coeur de Dieu pour trancher sur ce genres de questions. En effet, les discussions kilométriques sont vaines quand on a la parole de Dieu et surtout le Saint-Esprit pour nous guider et nous éclairer.


Le plan initial de Dieu pour l'humanité.


On voit à travers le récit de la création, le coeur de Dieu pour l'abondance et la beauté. Le jardin d'Eden est luxuriant et beau, il y a toutes sortes d'arbres à l'aspect désirable et au fruit savoureux (Gen.2:9). Il est irrigué par un fleuve qui se divise en quatre et plusieurs espèces animales sont créées, et pas juste une ou deux; Il y a les animaux marins, terrestres et ceux qui volent dans le ciel (Gen.1:21) sur qui l'homme doit dominer. Le jardin d'Eden est un lieu où règnent beauté, abondance et harmonie.

La Bible dit que Dieu bénit l'humanité et donna l'injonction à l'homme et la femme de se multiplier (Gen.1:28). On comprend que Dieu est profondément pour la vie, il est un Dieu de multiplication, de prospérité et d'abondance. Il a volontairement placé l'homme sur une terre bénie et fertile et il y trouvait son bon plaisir.


La déchéance de l'homme ainsi que les malédictions qui s'en sont suivies nous montrent par conséquent que le manque, la douleur, la pauvreté et la laideur ne sont pas de Dieu mais sont la conséquence du péché. Le sol qui était béni devient maudit (Gen.3:17); alors que tout lui était donné à titre gratuit, l'homme dorénavant doit gagner son pain à la sueur de son front et la femme est condamnée à vivre des accouchements douloureux et à être soumise à son mari (Gen.3:16).

Alors qu'ils étaient dans l'abondance à tous les niveaux, Adam et Ève entrent dans la misère. Le manque, la douleur, la laideur et la pauvreté sont des malédictions, le contraire du plan originel de Dieu pour l'humanité.


L'exemple du ciel


Une autre manière de connaitre le coeur de Dieu concernant l'abondance et la richesse est de se demander qui il est et où il vit?


Dieu est roi et il siège sur un trône. Esaïe 6:1 je vis le Seigneur qui siégeait sur un trône très élevé ; les pans de son manteau remplissaient le Temple.


Cette vision d'un Dieu roi nous est également relatée par Jean dans le livre de l'Apocalypse, qui voit Dieu assis sur son trône et brillant comme des pierres précieuses de jaspe ou de coraline, un cercle brillant entourant son trône avec des reflets émeraude (Apoc. 4:3).


Inutile d'en rajouter pour comprendre que Dieu n'est ni pauvre, ni mendiant... Il est roi et vit dans l'abondance. Par ailleurs on sait que sa demeure, le ciel, est organisée en véritable royaume avec plusieurs administrateurs, hauts dignitaires, une armée et un chef des armées qui est l'ange Michel et des habitants sur qui Dieu règne (Job 1:6).


Dieu est entouré de vingt quatre anciens qui portent des couronnes d'or et lui chantent des louanges (Apoc.4:4), et de mystérieux êtres vivants (Apoc.4:7). Enfin, Dieu dispose d'un tribunal où nous serons tous jugés au dernier jour. Il règne donc sur un grand royaume qui dispose d'une armée, d'une garde rapprochée (les keroubim), de hauts dignitaires et d'un tribunal.


A travers toutes ces descriptions, on voit bien que Dieu règne selon un modèle royal, il vit dans l'abondance et qu'il ne manque de rien. Son désir de nous voir dans l'abondance est directement lié à sa propre nature, c'est un Dieu d'abondance et de prospérité.


L'exemple de la nouvelle Jérusalem.


La Bible nous dit qu'après le jugement dernier, la terre sera détruite et la nouvelle Jérusalem descendra du ciel (Apoc. 21:10). Il est intéressant de s'arrêter sur la description de cette nouvelle terre, tout droit descendue du ciel. On nous dit que son éclat est comme celui d'une pierre précieuse, le jaspe cristallin. Le matériau de la muraille de la ville est de jaspe, la ville est d'or pur (Apoc. 21:18).


Voici ce que nous pouvons lire au sujet de cette ville (Apoc. 19 à 20): Les fondations de la muraille de la ville sont ornées de toutes sortes de pierres précieuses. La première fondation est de jaspe, la deuxième de saphir, la troisième de calcédoine, la quatrième d’émeraude, la cinquième de sardoine, la sixième de cornaline, la septième de chrysolithe, la huitième de béryl, la neuvième de topaze, la dixième de chrysoprase, la onzième d’hyacinthe, la douzième d’améthyste.


Dieu va faire descendre les splendeurs du ciel sur la terre et ceux qui auront part à la vie éternelle avec lui auront le même standard de vie que dans le ciel. La richesse et la prospérité caractérisent cette nouvelle vie. On comprend que le coeur de Dieu est résolument tourné vers l'abondance.


L'exemple de ceux que Dieu a béni.


Le livre de Deutéronome 28:2-14 nous décrit les bénédictions qui accompagnent ceux qui obéissent à Dieu. La Bible nous donne plusieurs exemples de personnages qui ont réellement expérimenté ces bénédictions, de là on comprend que le coeur de Dieu se réjouit dans la bénédiction et l'abondance.

Dieu avait promis à Abraham qu'il ferait de lui une grande nation, qu'il le bénirait et rendrait son nom grand, et qu'il deviendrait une bénédiction en contrepartie de son obéissance (Genèse 12:2). On note que Dieu ne promet pas la pauvreté et le dénuement mais bien l'abondance et la multiplication. Et c'est ce qu'Abraham expérimenta, en effet, la Bible nous dit qu'Abraham était un homme extrêmement riche en troupeaux, en argent et en or (Gen.13:2). Plus tard, Isaac, le fils d'Abraham a également connu la bénédiction de l'Éternel puisqu'on nous dit qu'il devint un personnage important, de plus en plus important jusqu'à devenir vraiment très important (Gen.26:13). Plusieurs autres personnages bibliques dont Jacob, Joseph, Daniel, David, Salomon ont connu la prospérité et des promotions en tout genre. Pour ce qui est du nouveau testament, on a souvent tendance à croire que Jésus était pauvre, ce qui est faux. Jésus était humble mais pas pauvre. La preuve en était qu'il pouvait, par la foi qui est la monnaie du ciel, multiplier des pains et des poissons et nourrir des foules; sa foi lui donnait accès à l'abondance de Dieu qu'il pouvait convertir en richesses temporelles (guérisons, miracles, multiplication...).


Dieu n'est donc pas contre la richesse, bien au contraire. Le coeur de Dieu pour ses enfants est qu'ils puissent jouir de toutes sortes de richesses et de bénédictions. Mais lorsqu'on parle de richesses, il ne s'agit pas que d'argent même si cela en fait partie. Dieu vous veut en bonne santé, il veut voir voir construire une famille, avoir une vie épanouie, grandir spirituellement, porter du fruit et être l'object de son amour et de son affection pour que, riches de toutes ces choses, vous puissiez en faire profiter à votre entourage et être une lumière dans le monde. Un chrétien qui marche dans l'obéissance ne devrait pas avoir honte de ses rêves et de ses ambitions, car si vous en avez, c'est certainement parce que Dieu les a plantés dans votre coeur et il a les moyens de les réaliser.

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.