Que veut dire la phrase: "Celui qui né de Dieu ne pèche point"?


La Bible l'affirme noir sur blanc: "Quiconque est né de Dieu ne commet pas de péché, car ce qui a été semé par Dieu demeure en lui : il ne peut donc pas pécher, puisqu’il est né de Dieu." (1 Jean 3:9). Que veut dire cette affirmation? Elle semble à bien des égards contredire le vécu de beaucoup de chrétiens "nés de nouveau" dans le corps de Christ. Ce qui est répandu c'est plutôt d'entendre des chrétiens en lutte permanente contre le péché et parfois même à la recherche d'une délivrance pour en finir avec des péchés dont ils n'arrivent pas à se sortir.


Pourtant, toujours selon la Bible, Jésus-Christ qui était sans péché s'est fait péché pour que nous en soyons délivrés (2.Corinthiens 5:21). Ailleurs on peut encore lire que le péché qui faisait partie de nous en tant que païen a été détruit et nous n'en sommes plus les esclaves (Romains 6:6), ou encore on peut lire que le péché n'a plus de pouvoir sur notre corps (Romains 6:12). Pourquoi constatons-nous autant d'écart entre ce que la Bible dit et la réalité vécue par les chrétiens? Pourquoi cette victoire acquise à la croix sur le péché n'est pas toujours manifeste dans nos vies?


Lorsqu'on né de nouveau, on reçoit l'esprit de Christ ressuscité en nous. Nous recevons l'esprit de la personne qui a vaincu la mort, le péché, le diable ainsi que toutes les malédictions qui se sont abattues sur le genre humain depuis la chute d'Adam. La Bible dit qu'il a paru afin de détruire les oeuvres du diable, dont le péché (1 Jean 3:8). Nous recevons par ailleurs la nature divine de cet esprit qui a en horreur tout ce qui peut être assimilé au péché car nous savons que de son vivant, Christ n'avait jamais péché. S'il est vrai que l'âme doit être éduquée à désirer ce qui est saint, l'esprit quant à lui est juste devant Dieu dès que la personne reçoit Christ dans sa vie, pas besoin d'attendre cinq ans de conversion pour que la nature divine de l'esprit qu'on a reçu soit manifeste en nous.


Comment alors expliquer que des chrétiens "nés de nouveau" tombent si facilement dans le péché, et certains loin de le haïr semblent s'y plaire?


Nous sommes passés par une mort qui nous a séparés du péché. Alors comment pouvons-nous encore vivre dans le péché? (Romains 6:2).

Lorsqu'on manifeste le contraire de ce que dit la parole de Dieu, c'est à nous de nous interroger et de nous examiner. Comme le dit la parole de Dieu: "Que Dieu, au contraire, soit reconnu pour vrai, et tout homme pour menteur" (Romains 3:4). Si la Bible dit que celui qui est né de Dieu ne pèche pas, une des raisons pour lesquelles un chrétien manifeste le péché dans sa vie est qu'il n'est pas encore né de Dieu. On lit en 1 Jean 3:6 "Quiconque demeure en lui ne pèche point; quiconque pèche ne l'a pas vu, et ne l'a pas connu". Ce qui se passe d'explications supplémentaire. On comprend que lorsqu'on a rencontré Christ pour de vrai, lorsque son esprit est réellement venu habiter en nous, il n'est plus possible de pécher car sa nature divine qui hait le péché est désormais en nous. Il est donc impossible d'avoir reçu cet esprit et de vivre une vie de péché et encore moins de s'y plaire. Par ailleurs, la Bible nous avertit: "Petits enfants, que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste, comme lui-même est juste. Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement" (1 Jean 3:7). On ne peut que produire les fruits issus de l'arbre auquel nous appartenons. Si nous appartenons à Christ, si nous sommes des sarments et qu'il est le cep auquel nous sommes rattachés, alors nous produirons des fruits de justice. Au cas contraire, une vie de péché montre que nous sommes rattachés au diable dont la Bible nous dit qu'il pèche dès le commencement.


Autre cas de figure, il est possible d'être authentiquement né de nouveau mais de continuer à être sous le pouvoir du péché par ignorance de la victoire qui a été acquise sur le péché par l'oeuvre de la croix. C'est comme les chrétiens qui acceptent la maladie alors que la guérison leur a été acquise à la croix. On est d'accord que si vous gagnez au loto et que vous n'allez pas réclamer vos gains, vous ne les aurez jamais sur votre compte en banque? C'est la même chose avec ce qui nous a été acquis par le sacrifice de Jésus. Il convient de méditer régulièrement la parole de Dieu pour s'imprégner de toutes ses vérités pour qu'elles soient manifestées dans la vie du chrétien. Et s'il arrivait que vous expérimentiez une situation contraire à l'héritage que vous avez en Christ grâce à l'oeuvre de la croix, le simple fait de prendre autorité sur la situation en étant conscient de sa position spirituelle en Christ devrait régler le problème.


Attention cependant. Lorsque la parole de Dieu dit que celui qui est né de Dieu ne pèche pas, cela ne ne veut pas dire que celui qui né de Dieu n'est pas tenté. Lorsque nous recevons l'esprit de Christ en nous, notre esprit est renouvelé mais nous demeurons enfermés dans un corps qui a des désirs opposés à ceux de l'esprit. L'exercice du chrétien consiste, toute sa vie durant, à maintenir son corps assujetti à la volonté de l'esprit. Et nous avons les moyens d'y parvenir, car nous avons un Maitre qui a vécu dans un corps de chair comme le nôtre et qui a été tenté par toutes les tentations humaines possibles mais qui s'est abstenu de pécher, même lorsqu'il a été tenté par le diable dans le désert. Si son esprit vit réellement en nous, cet esprit qui l'a rendu capable de tenir ferme jusqu'à la croix est également à même de nous aider à manifester la victoire que nous avons sur le péché tout au long de notre passage sur terre.

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.