Le pouvoir et l'attrait de l'amour inconditionnel

Jim Denison | Forum Denison Forum sur la vérité et la Culture | Mardi 25 août 2020

Titulaire de deux Diplômes de doctorat, Jack Eccles est un pasteur baptiste de longue date. A l'âge de quatre-vingt-treize ans, il apprend actuellement l'allemand et a récemment publié un sermon sur YouTube. Son épouse depuis soixante-dix ans, Gerry, est la mère de leurs neuf enfants. Elle a été diagnostiquée avec la maladie d'Alzheimer en 2015 et vit dans une maison de retraite en Caroline du Nord ( aux Etats-Unis). Le 12 mars, lorsque Dr Eccles est arrivé comme d'habitude pour passer une grande partie de sa journée avec son épouse, il a été renvoyé en raison de la pandémie de coronavirus.

Il est donc revenu le lendemain avec une valise remplie de vêtements, de livres, de médicaments et son ordinateur. L'établissement avait accepté de lui louer une chambre pour qu'il puisse s'occuper de Gerry. Il y est depuis lors. Portant un masque et des lunettes, il la nourrit trois fois par jour, vérifie qu'elle reçoit bien les quarante onces de liquide nécessaires par jour et essuie les gouttes pour ne pas tacher ses vêtements. Il positionne soigneusement la tête et le cou de Gerry pour s'assurer qu'elle ne s'étouffe pas.

Leur profil dans le Wall Street Journal est une histoire qui inspire l'amour, la famille et le ministère. Dans ce document, Dr Eccles explique naturellement ses soins pour sa femme : « Nous sommes mariés. Je veux être avec elle. Elle a pris soin de moi pendant soixante-dix ans, et maintenant c'est mon tour. "

ÊTRE L’ « ÉPOUSE » DU CHRIST


Jack et Gerry Eccles sont l’exemple d'un véritable mariage biblique : une alliance inconditionnelle à vie entre un homme et une femme (Matthieu 19: 4-6). Si au fil des années, ils ne consacraient que quelques heures une fois par semaine et quelques minutes chaque jour à leur mariage, leur relation ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui.

Notons que les chrétiens sont « l’épouse » du Christ (Apocalypse 19: 7). Si nous n’accordons à notre « Époux » que quelques heures une fois par semaine à l'église et pendant quelques minutes de prière et d'étude biblique chaque jour, à quel point notre relation peut-elle être soudée ?


Hier, nous nous sommes focalisés sur l’appel de Dieu, à lui faire confiance non seulement pour notre Salut mais aussi pour notre sanctification, en cédant chaque dimension de notre vie à sa seigneurie. Comme l'a noté Oswald Chambers, notre Seigneur «ne nous demande jamais de décider pour lui, mais juste de lui en donner accès. ».

Aujourd'hui, considérons la nature contre-culturelle d'un tel style de vie, puis, focalisons-nous sur deux façons simples mais transformatrices de « céder » pleinement nos vies à notre Seigneur.


CE QUE FONT LES AMÉRICAINS POUR « CONSERVER LEUR STABILITÉ SOCIALE »


Dans son dernier livre intitulé The Gathering Storm, Albert Mohler, le président du Southern Baptist Theological Seminary décrit de la même manière la menace croissante de la laïcité et l’urgence d’une réponse biblique. J'ai trouvé cette analyse culturelle particulièrement intéressante : à la suite des travaux du sociologue Peter Berger, Mohler note que la laïcité en Amérique prend une voie différente de celle de l'Europe. Plutôt que de rejeter purement et simplement la vérité et les valeurs bibliques, les Américains transforment le christianisme en quelque chose de « plus cognitif et facultatif ». Nous affirmons la spiritualité, mais nous la réinterprétons pour s'aligner sur l'orthodoxie séculière.

La volte-face de notre société sur le mariage homosexuel en est un exemple. Mohler écrit : « Lorsque la marée culturelle s'est retournée contre les engagements religieux vides de notre société, les gens étaient heureux de renoncer à leur jugement moral sur l'homosexualité afin de conserver leur statut social ». En conséquence, « De nombreux croyants religieux dans la société moderne fonctionnent comme des consommateurs de théologie et d’idéologies, recherchant constamment de nouveaux vêtements intellectuels, alors même qu'ils se croient être des croyants traditionnels ».

DEUX ÉTAPES PRATIQUES


Notre appui évangélique sur le Salut personnel, bien que manifestement urgent et biblique, peut poser problème si nous nous arrêtons là. Jésus n'est pas seulement notre Sauveur - il est aussi notre Seigneur. Comme le note Abraham Kuyper, « Il n'y a pas un seul domaine de notre existence humaine pour lequel le Christ, qui est souverain sur tout, ne crie :« À moi! ».


Aujourd'hui, considérons deux conséquences du fait que Jésus est « souverain sur tout ».


Un: il ne peut y avoir aucun domaine de péché que nous ne puissions abriter à sa seigneurie

Nous péchons quand nous faisons ce que est interdit par Dieu ( Deutéronome 28:15) et quand nous refusons de faire ce qu'il demande (Jacques 4:17). Sa parole nous avertit de « nous repentir et de nous détourner de toutes nos transgressions, de peur que l'iniquité ne soit notre ruine » (Ézéchiel 18:30). Le péché non repenti bloque nos prières (Psaume 66:18) et fait obstacle à l’œuvre de puissance de l’Esprit de Dieu dans nos vies (1 Thessaloniciens 5:19; Éphésiens 4:30).


Y a-t-il un péché non repenti dans votre vie aujourd'hui ?

Deux: il ne doit y avoir aucun appel à l'obéissance auquel nous refusons de répondre

Nous montrons que nous aimons notre Père en gardant ses commandements (2 Jean 6). Si mes fils disaient qu'ils m'aimaient alors qu’ils refusaient de faire ce que je voulais qu'ils fassent et choisissaient de faire ce que je ne voulais pas, je remettrais en question la sincérité de leur amour pour moi.

Dieu vous appelle-t-il à un pas vers l’obéissance que vous n’avez pas encore franchi?

POURQUOI L'AMOUR INCONDITIONNEL EST SI INTÉRESSANT AUJOURD'HUI?


Dr Jack et Gerry Eccles se consacrent totalement l'un à l'autre depuis soixante-dix ans, une histoire qui est si puissante qu'elle a été présentée dans le Wall Street Journal. C'est l'unicité et l'attrait de l'amour inconditionnel dans une culture conditionnelle et transactionnelle.

Si vous deviez être encore plus proche et complètement dépendre de votre Père aimant, qu'est-ce qui devrait changer dans votre vie aujourd'hui ?


Article traduit de l'anglais et tiré de: https://www.christianheadlines.com/columnists/denison-forum/the-power-and-appeal-of-unconditional-love.html

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.