Bijoux, maquillage, mode: qu'en dit la Bible?


Il n'existe qu'un seul corps de Christ, pourtant les opinions divergent sur tout un tas de sujets. Chaque chrétien a sa croyance selon son niveau de révélation de la parole de Dieu et selon les instructions propres qu'il a reçu du Saint-Esprit. De ce fait, il serait maladroit de faire de nos vérités une généralité voire d'imposer à d'autres chrétiens comment ils devraient se conduire, ce qui est acceptable et ce qui ne le serait pas.


Pour certains, un chrétien ne devrait pas suivre la mode, porter de bijoux ou encore se maquiller. Pour d'autres, c'est l'alcool qu'il faut surtout éviter. D'autres encore affirment qu'il faut observer le Sabbat et certaines fêtes juives de l'ancien testament tandis que certains pensent qu'on peut tout à fait en tant que chrétien regarder des films païens au cinéma tant qu'on s'abstient d'écouter de la musique mondaine. Qui donc a raison et qui a tort? A-t- on raison d'imposer nos vues aux autres chrétiens? Ceux qui ne font pas comme nous pèchent-ils? Qu'en dit la Bible?


Romains 14:3-6

Que celui qui mange ne méprise pas celui qui ne mange pas, et que celui qui ne mange pas ne juge pas celui qui mange, car Dieu l’a accueilli, lui aussi.


Toi, qui es-tu pour juger le serviteur d’un autre ? Qu’il tienne debout ou qu’il tombe, cela regarde son maître à lui. Mais il sera debout, car son maître, le Seigneur, a le pouvoir de le faire tenir debout.

L’un juge qu’il faut faire des différences entre les jours, l’autre juge qu’ils se valent tous : que chacun reste pleinement convaincu de son point de vue.


Celui qui se préoccupe des jours le fait pour le Seigneur. De même, celui qui mange de tout le fait pour le Seigneur, car il rend grâce à Dieu ; mais celui qui ne mange pas de tout le fait aussi pour le Seigneur et il rend grâce à Dieu.


L'apôtre Paul est très clair; lorsque vos vues sont le fruit d'une conviction alors agissez en conséquence, car après tout c'est pour le Seigneur que vous agissez ainsi et c'est pour lui rendre grâce. Par contre, il dit aussi que vous n'avez pas à juger celui qui ne fait pas comme vous car c'est le serviteur d'un autre... Autrement dit, cette personne aura des comptes à rendre à Dieu directement mais vous n'avez pas à lui imposer votre façon de voir les choses. Vous ne pouvez donc pas, comme on le voit souvent dans le corps de Christ, juger la soeur qui se maquille et porte des bijoux ou le frère qui est tatoué, l'un comme l'autre sont des serviteurs de Dieu et si leur maitre les accepte ainsi, qui êtes-vous pour les juger? Vous vous condamneriez vous-même en agissant ainsi.


Ne peut-on donc jamais reprendre un frère ou une soeur qui s'égare? Bien sûr que si, la Bible dit en Matthieu 18:15 "Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S'il t'écoute, tu as gagné ton frère". Mais ça doit être un cas de péché avéré, une chose qui soit contraire à la parole de Dieu, mais pas une question de point de vue personnel ou le fruit d'une conviction.


Le christianisme n'est pas légaliste. C'est une relation personnelle que l'on entretient avec Dieu et non pas une religion et des règles que l'on suit "bêtement". Il y a certes des lois qu'il faut respecter mais en plus de cela, Dieu nous a fait le don de son esprit par lequel il grave directement dans notre coeur sa volonté nous concernant personnellement.


Parfois, Dieu peut vous interdire une chose à vous personnellement sans que cela ne s'applique à un autre frère ou soeur. Plusieurs éléments entrent en ligne de compte. Parfois, il s'agit de quelque chose dont Dieu vous a délivré et qui vous rattache à votre vie passée (avant votre nouvelle naissance): Alcool, des relations, des habitudes, un certain environnement... D'autres fois, Dieu va vous détacher de choses qui autrefois prenaient sa place sur le trône de votre coeur, quelque chose que vous aviez érigé en idole (le maquillage, la télévision, votre carrière, vos loisirs...). Dans ce cas, la conviction que le Saint-Esprit a mis dans votre coeur concernant cette chose ne concerne que vous. Vous ne pouvez pas en faire une généralité et encore moins une doctrine. En effet, ce qui s'applique à vous ne s'applique pas à tout le monde. Il y a aussi un dernier facteur qui est celui de votre degré de maturité spirituelle, et encore là, ce degré n'est pas le même d'un individu à un autre. Généralement, plus on grandit dans les choses de Dieu, plus le niveau d'exigence concernant notre marche chrétienne s'élève. Par exemple, Dieu peut vous convaincre aujourd'hui que la musique mondaine n'est pas bonne pour vous mais vous pousser à délaisser complètement tous les autres arts mondains (films, sketchs...) plusieurs années plus tard. C'est Dieu qui évalue lui-même ce qu'il peut retirer en fonction de votre maturité spirituelle. Tous les articles de ce site sont d'ailleurs à recevoir en fonction de la conviction du Saint-Esprit en vous, et non pas juste parce qu'ils sont écrits par une personne chrétienne. Dieu peut vous conduire vers un article en particulier pour vous convaincre de quelque chose, mais tous ne s'appliqueront pas forcément à vous. En définitive, plus vous grandissez spirituellement, plus vous avez la conviction que tout est bon mais que tout n'est pas utile et que tout n'édifie pas. Vous vous séparerez donc de ce qui ne vous aide pas dans votre croissance spirituelle.


En définitive, comme le dit l'apôtre Paul, aucune chose n’est impure en elle-même, mais si quelqu’un la considère comme impure, pour celui-là elle est impure (Romains 14:14). Le royaume de Dieu ne consistant pas à des questions d'opinions et de point de vue, concentrons plutôt nos efforts sur ce qui contribue à la paix et à la construction du corps de Christ plutôt qu'aux divisions. Assurez-vous seulement que ce que vous faites soit toujours le fruit d'une profonde conviction et ne faites jamais rien dans le doute sans quoi vous pécheriez.

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.