• L'univers de Bondoly

5 raisons pour lesquelles tu dois remercier Dieu pour l’épreuve.

Dernière mise à jour : 18 janv.



Nous avons bien souvent tendance à ne considérer l’épreuve que sous le prisme de la souffrance, du manque, de la perte, de la douleur, de la laideur et de la noirceur, qu’il nous est difficile de prime abord d’y entrevoir quelque chose de positif et de salutaire. Pourtant la Bible nous dit bien que toute chose concourt au bien de ceux qui aiment Dieu (Romains 8:28), ce qui voudrait dire que même l’épreuve concourrait à notre bien… Quels sont donc ces bienfaits que l’épreuve procurerait au chrétien qui y est soumis? Dieu ne serait-il donc pas un Père « sadique » lorsqu’il permet à ses enfants de passer par des temps d’épreuve? Permettrait-il que nous soyons éprouvés pour de bonnes raisons? En tant que chrétiens, comment devrions-nous appréhender l’épreuve? Comme une longue et pénible traversée de la vallée de l’ombre de la mort ou pouvons-nous, au-delà de ce premier aspect des choses, y entrevoir des opportunités?


Étant également passée par des temps d’épreuves et avec le recul que le Seigneur me permet d’avoir aujourd’hui, je peux énumérer 5 raisons pour lesquelles vous devez remercier Dieu pour l’épreuve.


1. L’Épreuve nous rapproche de Dieu


L’épreuve est bien souvent un temps d’isolement pendant lequel le Seigneur nous déconnecte de ce que nous avons toujours connu, « notre zone de confort » pour nous « livrer » à l’inconnu. Tout d’un coup on se retrouve comme déconnecté de ce qui nous procurait confort et quiétude et perdons tout repère. Alors que vous aviez des êtres chers, ceux-ci disparaissent et vos amis vous tournent le dos - Là où vous pouviez compter sur un salaire, cela n’est plus possible - Là où vous jouissiez de l’environnement sûr et rassurant que procure une maison, vous êtes désormais menacé de tout perdre …. De plus, l’épreuve n’agit pas uniquement sur le plan naturel mais également sur le plan spirituel. En effet, dans le règne spirituel, un échange est effectué, vous perdez votre habit de fête et un vêtement de deuil vous est donné. Ce troc a pour résultat dans le monde naturel à repousser les opportunités, les bonnes affaires, les bons amis, les grâces, la faveur du patron etc. et au contraire à attirer les déboires en tout genre... Dans ces conditions, vous vous retrouvez réellement seuls face à un monde qui se tourne contre vous et il ne vous reste plus que Dieu !


Ces versets sont explicites à ce sujet:


"Tu as éloigné de moi mes amis, Tu m'as rendu pour eux un objet d'horreur; Je suis enfermé et je ne puis sortir." (Psaume 88:8)


"Tu as éloigné de moi amis et compagnons; Mes intimes ont disparu." (Psaume 88:18)


"Tous mes adversaires m'ont rendu un objet d'opprobre, De grand opprobre pour mes voisins, et de terreur pour mes amis; Ceux qui me voient dehors s'enfuient loin de moi." (Psaume 31:11)


Isolé de tout et ne pouvant plus compter sur ce qui autrefois vous assurait une existence paisible, vous ne pouvez désormais vous tourner que vers Dieu à chaque instant pour rechercher Sa volonté, Sa direction et Sa ration de pain quotidien pour survivre. Dieu devient alors votre seul confident, votre seul ami, votre seul parent, le seul conjoint qui puisse réellement nous comprendre, votre unique consolateur etc. ce qui a pour avantage de renforcer votre intimité avec le Saint-Esprit et vous rapprocher de Dieu.


2. L’Épreuve purifie nos coeurs


"Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles.…" Ezk 36:27


Un autre bienfait de l'épreuve est qu'elle nettoie le coeur d'impuretés qui ont pu s'y accumuler au fil du temps sans que l'on puisse s'en rendre compte. Il est possible de continuer à aller à l'église, de prier tous les matins avant l'aube, de louer Dieu, de maintenir des routines spirituelles mais d'avoir laissé se développer en soi de l'orgueil, de la suffisance, de l'arrogance, de la méchanceté, de l'injustice, de l'offense, de l'idolâtrie qui, plantés dans le secret dans un coeur, finissent par se développer jusqu'à produire de mauvais fruits visibles dans nos vies.


Le roi David savait que ces impuretés pouvaient être plantées en lui de façon insidieuse, si bien qu'il demandait constamment à Dieu d'éprouver son coeur et ses pensées:


"Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon coeur! Eprouve-moi, et connais mes pensées! Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de l'éternité!" (Psaume 139:23-24).


Parmi ces impuretés, nous avons également cité l'idolâtrie qui peut surgir ou ressurgir dans un coeur et prendre de plus en plus de place jusqu'à détrôner Dieu de nos coeurs. Ces impuretés peuvent être considérées comme des ronces ou des épines qui se mettraient à pousser dans un jardin bien ordonné que le jardinier (Dieu) aurait pourtant pris du temps à embellir. Face à cela, il n'y a pas d'autres solutions que le "débroussaillage" qui va venir sous forme d'épreuve afin d'ôter la méchanceté, l'injustice, l'orgueil etc. qui ont pu se développer dans un coeur avec le temps.


D'ailleurs, c'est pour corriger leurs coeurs devenus idôlatres et méchants que Dieu livrait (épreuve), à plusieurs reprises les israélites à leurs ennemis:


"Mais vous autres, vous m’abandonnez, vous oubliez ma montagne sainte, vous offrez de la nourriture à Gad, le dieu de la chance, vous offrez des vins mélangés à Méni, le dieu du destin. Eh bien, je vous livrerai à vos ennemis. Vous vous mettrez tous à genoux pour être égorgés." (Esaïe 65:11-12)


Il arrive que, pendant l'épreuve, Dieu vous confronte avec vous-même, vous ouvrant les yeux sur le vrai état de votre coeur. Il peut pointer du doigt un problème d'idolâtrie, de méchanceté ou de toute autre impureté qu'il souhaite ôter afin de laisser de la place aux bons fruit : l'humilité, la patience, la douceur etc.


" Tout sarment qui porte du fruit, il l'émonde, afin qu'il porte encore plus de fruit.". Jean 15:2


Au lieu donc de ne considérer que la douleur qui vient avec l'émondage, il est possible d'appréhender l'épreuve avec de nouvelles lunettes en s'attendant à ce qu'elle fasse de nous de meilleures personnes mais surtout de meilleurs disciples de Christ.


3. L’Épreuve nous fait grandir spirituellement


Nous avons dit que l'épreuve est un temps d'isolement pendant lequel vous êtes poussé, à cause du chaos qui prend place dans votre vie, à rechercher davantage la face de Dieu. Cela se fait par une vie de consécration plus soutenue (prières, jeûnes, lecture et méditation de la Parole de Dieu) et ceci, dans une posture de coeur favorable à recevoir une Parole, une instruction, une révélation à même de dénouer votre situation. En réalité, Dieu se sert également de l'épreuve pour vous appeler à Sa montagne sainte afin que vous y soyez transfiguré par votre face à face avec Lui. Vous êtes alors obligé de laisser derrière vous les distractions de ce monde pour vous plonger dans les choses spirituelles avec sérieux. Par ce face à face prolongé avec Dieu, vous développez inévitablement Ses attributs ; Sa sagesse, Sa paix, Sa douceur, Sa tempérance, Sa bonté etc. autant de fruits de l'Esprit qui vous amènent à une nouvelle dimension de maturité spirituelle et qui se développent très difficilement en bas dans la plaine, là où vous êtes distrait par le monde.


Une des récompenses promises à Christ à l'issu de ses souffrances était un plus grand niveau de connaissance :


"Par suite de ses tourments, il verra la lumière, la connaissance le comblera." (Esaïe 53:11).


Cette promesse est également la nôtre si nous supportons l'épreuve avec patience. La lumière de la connaissance et de la révélation éclairera nos visages et nous ferons un bon en avant dans notre croissance spirituelle.


4. L’Épreuve nous prépare à l’élévation


Bien souvent quand Dieu se prépare à nous élever, Il nous fait d'abord passer par l'épreuve pour ôter toute semence qui pourrait faire obstacle à l'élévation elle-même mais aussi à notre maintien dans l'élévation. Très souvent, cette semence qui doit être ôtée est l'orgueil, même si elle est discrète et ne se voit pas. L'orgueil disqualifie quiconque à être élevé par Dieu car la Parole dit que Dieu résiste aux orgueilleux (Jacques 4:6). De plus, l'orgueil empêche le maintien dans l'élévation car celui qui est orgueilleux se croit au dessus de tout et refuse de rendre toute la gloire à Dieu. Dans ces conditions, la conséquence inévitable est la chute, tel qu'il est écrit:


"L'orgueil d'un homme l'abaisse, Mais celui qui est humble d'esprit obtient la gloire." (Proverbes 29:23)


On voit également dans les écritures que Jésus lui-même a dû être éprouvé pendant 40 jours dans le désert avant d'être servi par des anges (Matthieu 4:11) et être jugé digne d'être élevé dans son ministère. Ces 40 jours étaient une étape cruciale et non négociable dans le processus qui devait le mener à son élévation. De même, le roi David a dû passer par plusieurs épreuves avant d'accéder à la royauté. Lorsqu'il lui fut donné l'opportunité de tuer le roi Saül, c'est sa crainte de L'Éternel qui a été testée, à la guerre c'est sa capacité à mener ses troupes et à vaincre qui a été exercée et pendant ses longues années d'exil, Dieu a éprouvé sa fidélité et a accru son endurance dans l'affliction.


L'épreuve constitue un terreau fertile pour que germent des vertus telles que la patience, la douceur et surtout l'humilité qui sont agréables à Dieu et qui nous qualifient au siège d'honneur.


Si donc Dieu vous soumet à des épreuves qui humilient votre âme, vous pouvez considérer qu'il prépare votre élévation.


5. L’Épreuve nous apprend à mieux apprécier les bénédictions de Dieu


C'est parce qu'on passe par des saisons de manque, de disette et de perte que l'on sait mieux apprécier les bénédictions de Dieu dans nos vies. La Parole de Dieu nous dit en Eccl.7:14 : "Au jour du malheur, réfléchis". Le jour du malheur est donc un temps propice à la réflexion et à l'introspection. Ai-je toujours été un bon intendant des biens que l'Éternel m'a confiés? Ai-je fait de mon mieux afin de faire fructifier les dons, les talents, le ministère, la vision que Dieu m'a donnés?Ai-je gardé une attitude de reconnaissance et d'action de grâce lorsque j'étais dans l'abondance ou alors avais-je oublié Dieu? Quel est le vrai sens de la vie et de la marche chrétienne? Les enjeux se limitent-ils aux réalités terrestres (atteindre le succès, la renommée, l'abondance etc.) ou alors Dieu se sert-il de toutes nos expériences terrestres en guise de préparation pour la vie éternelle, auquel cas, je ne devrais pas tourner toute mon espérance vers les choses terrestres?


Se poser les bonnes questions au jour du malheur aide à faire le bilan de sa marche spirituelle et à se réajuster si nécessaire afin d'apprécier le jour du bonheur à sa juste valeur.


Toutes les fois où les israélites perdaient leur liberté pour avoir trahi l'Éternel en se prosternant devant des idoles, la captivité ou l'exil étaient un temps qui leur était donné pour réfléchir. Ils devaient reconnaitre qu'ils s'étaient mal comporté, qu'ils avaient certainement mérité le châtiment de Dieu pour avoir enfreint Ses lois puis il leur était donné de se rappeler des temps où ils étaient libres sur leurs terres lorsqu'ils obéissaient à l'Éternel :


"Sur les bords des fleuves de Babylone, Nous étions assis et nous pleurions, en nous souvenant de Sion... Là, nos vainqueurs nous demandaient des chants, Et nos oppresseurs de la joie: Chantez-nous quelques-uns des cantiques de Sion! Comment chanterions-nous les cantiques de l'Eternel Sur une terre étrangère? ... (Psaumes 137:1-4).


Cette introspection devait ramener les israélites à la raison afin qu'ils sachent mieux apprécier, une fois la captivité levée, les bienfaits de l'Éternel.


Vous pouvez aussi vous consoler en vous disant qu'à l'issue de votre temps d'épreuve vous saurez mieux apprécier les bénédictions de Dieu dans votre vie et donc être plus heureux.


En commentaire, vous pouvez rajouter d'autres raisons pour lesquelles vous remercierez Dieu pour l'épreuve.

210 vues0 commentaire