Un preuve de l'invasion babylonienne de Jérusalem découverte.

La conquête babylonienne de Jérusalem il y a plus de 2 500 ans est l'un des moments clés de l'histoire biblique, manifestant le jugement de Dieu mais aussi sa grâce et sa miséricorde.


Des archéologues qui font actuellement des fouilles dans la Jérusalem moderne disent avoir découvert des preuves archéologiques «claires» confirmant le récit décrit dans 2 Rois 25.


Des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord à Charlotte ont découvert des pointes de flèche et des couches de cendre de style babylonien à côté de lampes, de tessons et de bijoux en or et en argent qu’ils considèrent comme étant une houppe ou une boucle d’oreille.


La découverte est "une preuve évidente de la conquête babylonienne de la ville" datant de 587/586 av. J.-C., selon un communiqué de presse de l'UNC Charlotte. Plus précisément, la poterie et les lampes ont été trouvées côte à côte avec des preuves du siège babylonien "représentées par du bois brûlé et des cendres", selon le communiqué de presse.


Les objets ont été découverts géographiquement à l'endroit où le siège aurait eu lieu.

"Pour les archéologues, une couche de cendre peut signifier plusieurs choses", a déclaré le professeur d'histoire de l'UNC Charlotte, Shimon Gibson. «Il pourrait s’agir de dépôts de cendre retirés des fours; ou il pourrait s'agir d'une combustion localisée d'ordures. Cependant, dans ce cas, la combinaison d’une couche cendreuse pleine d’artefacts, mélangée à des pointes de flèche, et d’un ornement très spécial indique une sorte de dévastation et de destruction. Personne n'abandonne ses bijoux en or et personne n'a de pointe de flèche dans ses ordures ménagères. ”


Les pointes de flèches étaient courantes et «connues pour être utilisées par les guerriers babyloniens», a-t-il déclaré.


«Ensemble, a ajouté Gibson, ces preuves témoignent de la conquête historique de la ville par Babylone, car la seule destruction majeure que nous ayons à Jérusalem pour cette période est la conquête de 587/586".


La conquête babylonienne eut lieu environ quatre siècles après les règnes du roi David et du roi Salomon et à une époque où le peuple de Juda avait rejeté Dieu pour adorer de faux dieux. Les Babyloniens ont brûlé le temple et emmené le peuple de Juda en captivité à Babylone, où ils sont restés 70 ans.


Le livre des Lamentations raconte la désolation du prophète Jérémie suite à la destruction de Jérusalem mais aussi son impatiente expectative du moment où Dieu lèverait sa main correctrice: «Le Seigneur ne rejette pas à toujours. Mais, lorsqu'il afflige, Il a compassion selon sa grande miséricorde» (Lamentations 3: 31-32). Jérémie s'est également réjoui que Dieu n'ait pas complètement détruit le peuple de Juda. Dieu s'est montré miséricordieux (Lamentations 3: 22-23).


Nebucadnetsar était le roi babylonien lors de la conquête de Jérusalem.


Article traduit de l'anglais et tiré de www.christianheadlines.com

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.