• carinejiofack

Trouver un Sens à la Vie est Bon pour votre Santé


Dans son livre Man’s Search for Meaning, Viktor Frankl a écrit: «Ceux qui ont un "pourquoi" vivre peuvent supporter presque tous les " comment ". Le livre et sa citation la plus célèbre sont le produit d’une expérience difficile. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Frankl et sa famille ont été déportés de leur Vienne natale vers divers camps de concentration, dont Auschwitz. Il était le seul membre de sa famille à survivre.


Frankl savait combien le « comment » de la vie pouvait être insupportable. Et pourtant, comme il l'a expliqué, les humains sont des créatures en quête de sens. Nous voulons croire que la vie ne se résume pas à la satisfaction de nos besoins vitaux de survie: nourriture, eau, abri et sécurité. Plus encore, nous avons besoin que cela soit vrai. Sinon, notre existence deviendrait purement animale. Malgré toutes les pancartes de zoos et les manuels de biologie nous assurant que les humains ne sont que des animaux, nous avons besoin de plus pour nous différencier du genre animal, nous avons besoin de sens.


Sans sens, l'espoir est difficile, voire impossible. Au mieux, sans le vouloir, on recourt à une sorte de détachement et de résignation. Au pire, nous avons recours à l'automutilation, à la violence ou même au suicide.


D'un autre côté, les bienfaits du sens vont bien au-delà de la santé psychologique et spirituelle. Comme le rapporte un article récent du Washington Post, le sens apporte également des avantages physiques. Le fait de croire que notre « existence a du sens » diminuerait la production de cortisol, une hormone du stress, et amoindrirait le risque d’inflammation cardiaque. Une étude a révélé qu’avoir un « objectif clair dans la vie » peut ralentir l’impact de la maladie d’Alzheimer chez les patients âgés. Une autre métanalyse de diverses études a même suggéré qu'avoir un but dans la vie peut réduire le risque de décès autant que le fait de suivre le « régime méditerranéen ».


Bien entendu, le fait de trouver du sens à sa vie afin de la changer pour le mieux et de la prolonger n'est pas aussi simple que de changer de régime alimentaire ou de commencer une nouvelle routine d'exercice. Un point essentiel pour commencer est la phrase d’ouverture de The Purpose Drive Life de Rick Warren: "Il ne s’agit pas de vous". Le but ne se découvre pas en regardant à l'intérieur; il se trouve en regardant vers l’extérieur et se manifeste dans ce que nous faisons pour les autres. Parmi les exemples cités par l'article du Post, citons le bénévolat, les dons à des œuvres caritatives et « rejoindre un groupe de personnes qui partagent vos valeurs ». Ce que toutes ces idées ont en commun, c'est qu'elles nous éloignent, aussi longtemps soit-il, du centre de notre univers personnel.


Bien évidemment, rien ne tourne notre perspective vers l'extérieur (et vers le haut) comme la foi en Jésus-Christ. Je ne parle pas de la religion consumériste et thérapeutique, qui passe trop souvent pour le christianisme de nos jours. Je veux dire quelque chose dans le sens de ce que Paul dit aux Corinthiens: «Et [Christ] est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et a été ressuscité pour eux» (2 Co 5: 15).


Vivre pour Celui qui est mort et ressuscité nous éloigne non seulement du centre de notre propre univers, mais aligne nos cœurs et nos esprits avec ce qui est réellement vrai à propos de l'univers: qu'il appartient à Dieu et que notre dessein est donné par Lui et non déterminé par nous. La vraie foi situe nos vies dans ce moment culturel dans l'histoire plus large de Dieu, et comment Il accomplit Ses desseins à travers chaque chapitre de la création, de la chute en passant par la rédemption et en finissant par la restauration. Quand nous ne voyons plus nos vies et nos actions isolées, nous réalisons qu'elles font partie de l'histoire et même des moyens par lesquels Dieu rétablit toutes choses.


Savoir ceci ne facilite pas le « comment », comme mon collègue Shane Morris l’a récemment témoigné sur BreakPoint. Paul a dit aux Corinthiens que le travail, les épreuves, les nuits blanches, la faim, la soif et l'anxiété étaient sa portion en tant qu'apôtre de Jésus-Christ. Mais il savait aussi que sa souffrance n’était pas dénuée de sens.


Malgré et même à travers ces tribulations, les desseins de Dieu étaient accomplis. C'est le «pourquoi» ultime. Ce message n'est pas seulement vrai; il vaut aussi la peine d'être partagé, en particulier dans un monde où, pour tant de personnes, le sens a été perdu et où les meilleurs efforts pour fabriquer du sens sont insuffisants.


Ressources:


La recherche du sens par l’homme : Viktor E. Frankl | Amazon | 1 juin 2006

Renforcer notre sens de la vie est un ingrédient de longévité souvent négligé : Marta Zaraska | Le Washington Post | 3 janvier 2021

La vie motivée: pourquoi suis-je ici?: Rick Warren | Librairie du Centre Colson | 2013

Le pouvoir de la souffrance rédemptrice : Shane Morris | Point d'arrêt | 22 janvier 2021


Traduction française de l’article Finding Meaning in Life Is Good for Your Health, publié par John Stonestreet & Roberto Rivera le 27 Janvier 2021

6 vues0 commentaire