Teen Vogue apprend aux ados comment recourir à l'avortement.



Teen Vogue utilise le très populaire réseau social Snapchat pour aider les adolescentes qui en font la demande à se faire avorter.


Paru dans son article du mois de juin sous le titre: «Comment se faire avorter si vous êtes adolescente», cet article choquant diffusé sur Snapchat par le magazine montre non seulement aux jeunes la procédure à suivre, mais donne également des astuces sur comment y avoir recours sans consentement parental.


«Peu importe les points de vues de vos parents, ils devraient quand même se montrer plus compréhensifs lorsque c'est leur propre enfant qui a besoin de recourir à l'avortement», lit-on dans l'article, avant de proposer un guide détaillé expliquant comment contourner l'autorité parentale et avoir accès à l'avortement.


«Il existe une autre option légale dans de nombreux États qui vous permet d’avorter sans autorisation parentale, appelée procédure de contournement judiciaire - mais cela prend du temps et implique de témoigner devant un juge», poursuit l'article.


"Dans tous les cas, vous pouvez également contacter le fonds local d'avortement si vous avez besoin d'aide pour payer l'intervention."


Le magazine a publié son article très controversé en forme de "story" sur la page de découverte de l'application Snapchat pendant au moins 24 heures à un coût pouvant atteindre jusqu'à 50 000 dollars.

“Imaginez-ça…” lit-on sur l'une des story du magazine sur Snapchat ”, selon The Daily Caller. «Vous avez 16 ans, vous êtes enceinte mais vous ne voulez pas l’être. Découvrez comment avoir recours à l'avortement si vous avez moins de 18 ans. Continuez de lire pour en savoir davantage…"


Selon la société d’études de marché e-Marketer, environ 90% des adolescents américains âgés de 12 à 17 ans utilisent Snapchat - la portée de ce message est donc absolument terrifiante.


«C’est atroce», a commenté Live Action, une organisation pro-life, en réponse à l'artcle. Dans un article sur la controverse, le groupe a noté qu '«il faudrait au moins encourager les adolescents et les parents à communiquer davantage les uns les autres, car en cas de grossesse non planifiée, une famille bienveillante et attentionnée peut faire toute la différence pour une jeune fille terrifiée. . "


«Quiconque veut opposer des enfants à leurs parents n'est pas un ami des familles. Tout ce qu’ils font, c’est encourager l’industrie de l’avortement à faire du profit », a ajouté Live Action.


"Oui, c'est vraiment dérangeant", a écrit un autre utilisateur de Twitter. "Teen Vogue devrait avoir honte!"


Teen Vogue n'a pas encore répondu à la controverse suscitée par le post.


Article traduit de l'anglais et tiré de www.christianheadlines.com

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.