Revue Ciné: 30 Day Promise


Après avoir appris qu'il ne lui reste plus que deux mois à vivre et que son mari veut divorcer, Heather doit décider si elle doit se battre pour sauver sa vie ou sa famille. Après s'être recueillie dans la prière, elle décide de sauver sa famille. Nos vies sont souvent débordées, nous courons après le temps et nous en oublions l'essentiel: Dieu et la famille. Que feriez-vous si vous aviez deux mois à vivre, un mariage qui s'effondre et une maison sans dessus-dessous? C’est le scénario auquel Heather est confrontée. Elle meurt d'un cancer, son mari a une liaison et ses enfants ne sont pas en bon termes avec leur père. Pour changer les choses, Heather propose un plan inhabituel pour renforcer son mariage, créer un lien plus fort entre elle, ses enfants et son mari et rétablir une relation avec Dieu dans sa famille.


Mon avis.


Production modeste mais belle histoire tout de même. Ce film est surtout une leçon de courage face aux difficultés qui peuvent nous assaillir à un moment où à un autre de notre vie. Le film nous enseigne également à ne pas négliger les bénédictions que Dieu nous donne et d'en prendre soin. Avant d'apprendre qu'elle était malade et que son mari voulait divorcer, Heather avait tout dans la vie. Un emploi, la santé, un mari, des enfants, une famille. Les années ont passé, et elle a fini par porter son attention sur autre chose et a oublié de prendre soin de son foyer et surtout elle a oublié ce Dieu qui lui avait tout donné. Son monde a commencé à s'effondrer autour d'elle. La parole nous dit que la femme sage bâtit sa maison et que celui qui ne prend pas soin de sa famille a renié sa foi et qu'il est pire qu'un infidèle (1 Tmothée 5:8). On comprend également que négliger sa bénédiction laisse une porte ouverte à l'ennemi pour venir nous voler. Le mari de Heather n'avait aucune excuse pour lui être infidèle, mais on comprend que Dieu l'a permis pour enseigner à Heather qu'elle avait toujours besoin de lui même en ayant tout dans la vie. Ce que je retiens de ce film est qu'il ne faut pas attendre de tout perdre, que tout s'effondre pour se rappeler que l'on a un Dieu, au contraire, donnons-lui en tout temps la place qu'il mérite dans nos vies, c'est à dire la première place. Comme ce verset le dit, toutes les occasions sont bonnes pour s'approcher de lui, dans la tristesse comme dans la joie, il n' y a pas de moments dans la vie où l'on peut se permettre d'être loin de lui: Jacques 5:13-14: Quelqu'un parmi vous est-il dans la souffrance? Qu'il prie. Quelqu'un est-il dans la joie? Qu'il chante des cantiques. Quelqu'un parmi vous est-il malade? Qu'il appelle les anciens de l'Eglise, et que les anciens prient pour lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur.


Bande annonce (le film peut être vu en anglais sur ce site).


© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.