Qu'est-ce qu'est la mort à soi et en quoi est-ce important?


La mort à soi est un terme qu'on entend beaucoup chez les chrétiens et qui a toute son importance. Dans Jean 3: 26-30, les disciples de Jean s'indignent de ce que Jésus accompagné de ses disciples s'était également mis à baptiser et que tout le monde commençait à aller vers lui. Ils  le font remarquer à Jean et ce dernier répond:

 « Un homme ne peut rien s’attribuer, sinon ce qui lui est donné du Ciel. Vous-mêmes pouvez témoigner que j’ai dit : Moi, je ne suis pas le Christ, mais j’ai été envoyé devant lui. Celui à qui l’épouse appartient, c’est l’époux ; quant à l’ami de l’époux, il se tient là, il entend la voix de l’époux, et il en est tout joyeux. Telle est ma joie : elle est parfaite. Lui, il faut qu’il grandisse ; et moi, que je diminue."


Ainsi la mort à soi consiste à, lorsqu'on a accepté Jésus Christ dans notre vie, faire taire sa personne, sa volonté, ses envies, son orgueil, ses désirs égoïstes pour que Christ en nous puisse prendre toute la place et grandir. Nous devons à terme devenir l'image de Christ sur terre en le laissant transparaitre à travers nous dans notre comportement, notre façon de vivre, dans les choix que nous opérons car c'est son esprit qui opère à travers nous. La mort à soi est importante d'une part pour nous car nous devons commencer à vivre en nouveauté de vie (sans péché) et d'autre part pour laisser le champs libre à Christ qui vit en nous de nous utiliser pour impacter les nations et que le Père soit glorifié. 


Le vieil homme, c'est à dire la personne qu'on a été par le passé doit petit à petit disparaitre pour laisser la place à Christ. Cette personne était peut-être colérique, envieuse, impudique, tournée vers le mal mais elle doit à son tour être crucifiée sur la croix par le brisement qui accompagne la mort à soi; Romains 6:6 nous dit: " Sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fut détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché". 


Plus concrètement, la mort à soi passe souvent par des situations d'injustice, d'humiliation, de privation pour rester dans la volonté de Dieu, d'abstinence au péché le tout pour que Dieu soit glorifié. 

Voici le genre de situations par lesquelles Dieu peut nous faire passer pour tuer le vieil homme et donc nous faire mourrir à nous-même:


- Se faire insulter mais s'abstenir de rétorquer par l'insulte car nous savons que cela ne glorifie pas Dieu. Cela fait très mal sur le coup et notre égo en prend un sacré coup mais lorsque l'on accepte de l'endurer, on meurt à son égo.

- Quand une ou un groupe de personnes nous calomnie, nous accuse injustement, tourne nos propos en ridicule et que Dieu nous demande de dominer notre colère et nous envoie leur prêcher sa parole. On meurt à sa dignité.

- Quand, victime d'un mauvais traitement, nous devons  pardonner à celui qui nous a fait du mal. On meurt à la rancune.

- Lorsque l'on résiste au péché. On meurt au péché.

- Lorsque l'on se satisfait de n'importe quelle condition, de n'importe quelle circonstance,  que l'on sait vivre dans la privation comme dans l'abondance tant que nous sommes dans la volonté de Dieu et que notre confort personnel n'a plus d'importance. On meurt à son confort personnel.

- Lorsque tu es en Christ depuis longtemps et que tu n'as pas encore vu la main de Dieu dans ta situation mais que ceux qui viennent derrière sont bénis avant toi; tu dois être capable de te réjouir pour eux du fond de ton coeur, ça aussi ça crucifie la chair;

- Lorsque l'on reconnait que c'est Christ qui guérit, sauve, délivre à travers nous et que nous ne sommes qu'un instrument entre ses mains. On rend toute la gloire à Dieu sans la lui voler pour obtenir une récompense auprès des hommes...


Les exemples sont nombreux, mais nous devons toujours avoir en tête l'exemple par excellence qui est Christ lui-même. Lui qui se savait roi et qui a quitté son trône de gloire auprès de Dieu en acceptant de venir mourir sur la croix pour des pécheurs, autrement dit des personnes sans mérite. Il a accepté de se faire petit, les insultes, l'humiliation et les crachats, lui le fils de Dieu! Et enfin, il a fait le sacrifice ultime en acceptant mourir injustement alors qu'il était innocent et sans péché. La crucifixion de la chair que Dieu nous demande n'est rien en comparaison à celle-là, alors nous pouvons tous y arriver. 

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.