Pourquoi vous devriez donner la dîme?


Ne le savez-vous pas ? Ceux qui assurent le culte du temple sont nourris par le temple ; ceux qui servent à l’autel ont leur part de ce qui est offert sur l’autel. De même aussi, le Seigneur a prescrit à ceux qui annoncent l’Évangile de vivre de la proclamation de l’Évangile. 1 Co.9:13-14


Il y a toute sorte de réactions dans le corps de Christ lorsqu'il s'agit de la question de la dîme. Beaucoup la voit comme une arnaque de l'Église moderne basée sur des préceptes de l'ancien testament qui n'ont plus raison d'être sous l'alliance de la grâce. Pour d'autres, on devrait pourvoir donner sa dîme quand on le veut et sa mensualisation relève du légalisme. On entend aussi que la dîme était spécifique à l'alliance entre Dieu et Israël et qu'il s'agissait de donner les biens de la terre et du bétail, ce qui revient à dire que la dîme sous forme d'argent est une arnaque. D'autres encore disent que les apôtres n'ont jamais demandé de dîme aux premiers chrétiens et que l'apôtre Paul par exemple n'était à la charge de personne (1Th 2:9), ce qui se fait aujourd'hui dans les églises serait donc une escroquerie éhontée.


En voyant la virulence avec laquelle les chrétiens se défendent pour soit disant éviter d'être escroqués sur la question de la dîme, on comprend deux choses:


1. Ils n'ont pas compris le principe spirituel derrière la dîme;

2. Ils se font voler leur héritage par l'ennemi sans le savoir.


La dîme répond à un principe spirituel qui transcende les temps, les époques et les alliances. C'est le principe de la semence et de la récolte que l'on retrouve partout dans la Bible et que Dieu utilise pour nous bénir et non pour faire peser sur nous de lourds fardeaux ou nous extorquer quoi que ce soit, bien au contraire.


Il faut se défaire de la perception selon laquelle les églises s'enrichiraient sur le dos de pauvres fidèles qui ont déjà du mal à joindre les deux bouts et à qui on impose en plus de donner le dixième de leurs salaires! C'est là encore un mensonge de l'ennemi qui tend à pervertir une loi qui est pourtant sainte. Cette loi, les pauvres de la Bible la connaissaient et s'y soumettaient malgré tout, tout en sachant qu'en donnant de leur indigence, Dieu se souviendrait d'eux: 1) Il y a la pauvre veuve de Marc 12: 42-43 qui, bien qu'elle ne donna que deux pièces de monnaie, avait pourtant remis plus que tous les riches qui avaient donné de leurs superflus. 2) Il y a aussi l'exemple de la veuve de Sarepta (1 Rois 17:9-16).

La dîme est un signe entre vous et Dieu et devrait entrer dans le cadre de votre relation personnelle avec lui. Lorsque vous la donnez, vous ne devriez pas voir le pasteur qui s'enrichit derrière mais vous devriez plutôt considérer que vous la remettez à Dieu qui à son tour vous multipliera, selon qu'il est écrit dans la Bible: Celui qui fournit de la semence au semeur, Et du pain pour sa nourriture, vous fournira et vous multipliera la semence, et il augmentera les fruits de votre justice 2 Co.9:10. Lorsque vous donnez votre dîme, vous bénissez l'oeuvre de Dieu d'une part, et le Seigneur en retour protège vos finances et vous multiplie de l'autre.


Cette loi des semences et des récoltes s'applique à toute chose et même au péché, ne dit-on pas dans la Bible que celui qui sème le péché récolte la mort? (Romains 6:23). De même, lorsque l'on sème de l'amour, de la gentillesse, de l'attention autour de nous, nous récoltons inévitablement des louanges mais dans le cas contraire, ce sont des critiques et de la désapprobation que nous récoltons. Il s'agit donc d'une loi spirituelle et elle transcende même les croyances puisqu'elle est également applicable aux païens.


En tant que chrétiens, la pratique même de notre foi démontre la vérité de la loi des semences et des récoltes mais plusieurs préfèrent être offusqués lorsqu'il s'agit d'argent. La Bible dit en 1 Co. 9:11 Si nous avons semé parmi vous les biens spirituels, est-ce une grosse affaire si nous moissonnons vos biens temporels. Lorsque vous priez par exemple, vous pratiquez une activité spirituelle au cours de laquelle vous semez en communiant avec Dieu. Vous semez de votre temps durant cette activité spirituelle et Dieu vous récompense en répondant à vos prières par une moisson temporelle. Il en va de même pour toute autre activité spirituelle, cela peut être le jeûne également pendant lequel vous tuez votre chair (semence) pour voir une récolte spirituelle ou temporelle.


Pour l'étendre, on peut dire que ce principe est également valable pour l'oeuvre de la croix. C'est parce que Jésus-Christ a payé le prix à la croix, et donc qu'il est mort (semence), que nos péchés sont pardonnés et que nous avons la vie éternelle (récolte).


Dieu nous enseigne donc, tout au long de la Bible, de la Genèse à l'Apocalypse, qu'il faut accepter de mourir à quelque chose pour expérimenter l'abondance et la prospérité: C'est une loi divine, celle des semences et des récoltes.


Voyons maintenant les questions fréquemment posées sur la dîme et tentons d'y répondre.

- Pourquoi doit-on donner la dîme sous forme d'argent alors que la dîme exigée dans l'ancien testament était celle des produits de la récolte, bétail?


Il faut remettre les choses dans la bonne perspective. Les produits du sol et du bétail correspondent à un salaire, c'est le fruit du travail de celui qui cultive ou qui élève du bétail. Aujourd'hui lorsque nous travaillons, nous sommes payés en argent et rarement en bouc ou en mouton.Et même un paysan moderne doit vendre sa production en contre-partie de l'argent pour se faire un salaire, l'économie a évolué depuis le temps des israélites, c'est donc tout à fait normal que vous remettiez la dîme sous forme d'argent à votre église locale.


- Pourquoi la dîme est-elle mensuelle?


Les israélites devaient payer trois sortes de dîmes (ponctuelle, annuelle, trisannuelle); Après évaluation de ses avoirs, on versait 10% de ses gains pour la période concernée. La dîme mensuelle correspond à la dîme ponctuelle, celle de tous les jours, que l'on donne à chaque fois que nous sommes bénis (Malachie 3:10).


- Les apôtres n'ont pas exigé de dîme aux premiers chrétiens, pourquoi nos églises en demandent-elles?


Déjà lorsque l'on remonte à l'époque de Jésus, on voit que le temple était équipé d'une salle du trésor où la foule y mettait de l'argent (Marc 12:41). La pratique qui consiste à remettre sa dîme pendant le culte n'est donc pas une invention que les églises modernes auraient mises en place pour arnaquer les fidèles mais c'est bel et bien biblique.


De plus, les églises n'exigent pas de vous de donner la dîme en contre-partie d'entendre leurs enseignements, si c'est le cas de votre église alors vous devriez la quitter. Les hommes de Dieu servent d'abord Dieu lorsqu'ils prennent soin des brebis et celui-ci dispose les coeurs des brebis pour soutenir l'homme de Dieu. L'apôtre Paul dit très clairement que celui qui apporte l'évangile a le droit d'en vivre tout comme celui qui garde le troupeau a le droit de se nourrir du lait dudit troupeau ou comme celui qui sert dans l'armée ne le fait pas à ses propres frais (1 Co.9:7). Il dit bien que c'est un droit mais que pour sa part et par fierté personnelle, il ne recourt pas à ce droit qui est pourtant le sien (1 Co.9:15).

Néanmoins, étant très apprécié par les différentes communautés qu'il avait créées, celles-ci lui exprimaient leur reconnaissance par divers dons et cadeaux:


À Thessalonique déjà, vous m’avez envoyé, et même deux fois, ce dont j’avais besoin. Je ne recherche pas les dons ; ce que je recherche, c’est le bénéfice qui s’ajoutera à votre compte.

J’ai d’ailleurs tout reçu, je suis dans l’abondance ; je suis comblé depuis qu’Épaphrodite m’a remis votre envoi : c’est comme une offrande d’agréable odeur, un sacrifice digne d’être accepté et de plaire à Dieu.


Et mon Dieu comblera tous vos besoins selon sa richesse, magnifiquement, dans le Christ Jésus. Philippiens 4:16-19


Enfin, la Bible nous dit clairement que les apôtres ne manquaient de rien car tous ceux qui se joignaient à eux apportaient leurs richesses:


Aucun d’entre eux n’était dans l’indigence, car tous ceux qui étaient propriétaires de domaines ou de maisons les vendaient, et ils apportaient le montant de la vente pour le déposer aux pieds des Apôtres ; puis on le distribuait en fonction des besoins de chacun.

Il y avait un lévite originaire de Chypre, Joseph, surnommé Barnabé par les Apôtres, ce qui se traduit : « homme du réconfort ».


Il vendit un champ qu’il possédait et en apporta l’argent qu’il déposa aux pieds des Apôtres. Actes 4:34-37.


Nous connaissons également l'exemple tristement célèbre d'Ananie et de son épouse Saphira qui vendirent leur propriété mais détournèrent une partie du montant de la vente Actes 5: 1-2.

Les premiers chrétiens ont donc remis des dîmes, certes sous une forme différente que les Israélites dans l'ancien testament parce que l'époque était différente et les enjeux également (il fallait construire les communautés) mais ce sont bien des dîmes.


- A qui remettre la dîme?


A votre église locale si vous en fréquentez une. Si vous n'avez pas d'église locale, la règle veut que vous remettiez votre dîme à celui qui vous enseigne. Galates 6:6 Celui qui reçoit l’enseignement de la Parole doit donner, à celui qui la lui transmet, une part de tous ses biens. Cela peut être n'importe quel ministère même sur internet. A titre personnel, le Seigneur m'a beaucoup enseigné sur la dîme et a toujours veillé sur mes finances depuis que j'ai accepté de me soumettre à cette loi.

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.