Nous portons, dans notre corps, la mort de Jésus (2 Cor.4:10)



Toujours nous portons, dans notre corps, la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus, elle aussi,

soit manifestée dans notre corps. En effet, nous, les vivants, nous sommes continuellement livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus, elle aussi, soit manifestée dans notre condition charnelle vouée à la mort. (2 Cor. 4:10-11)


L'apôtre Paul est certainement l'apôtre qui eût la révélation la plus profonde et la plus complète de l'oeuvre achevée de la croix, son sens pour nous qui sommes en Christ aujourd'hui, mais aussi ce qu'elle implique pour Israël ainsi que ce qu'elle implique pour ceux qui la rejettent et qui périssent. Il nous montre à travers ses écrits que toute l'humanité, par la venue de Christ sur terre, a soit déjà été jugée en l'ayant rejeté soit a été sauvée en l'ayant accueilli.


En méditant sur le verset sur lequel nous allons nous appesantir aujourd'hui, je n'ai pu m'empêcher de reconnaitre, une fois de plus, l'immense grâce qu'avait été faite à l'apôtre Paul d'avoir la révélation de tant de mystères. Comme nous le savons, l'apôtre Paul est certainement celui qui a le plus souffert pour la cause de Christ, plus que tous les autres apôtres:


Jusqu'à cette heure, nous souffrons de la faim, de la soif, du dénuement ; nous sommes maltraités, errants ; nous nous fatiguons à travailler de nos propres mains. Injuriés, nous bénissons ; persécutés, nous supportons ; calomniés, nous répondons avec bonté. Nous sommes devenus comme les balayures du monde, le déchet de tous, jusqu'à maintenant. (1 Cor.4:11-13)


L'apôtre Paul portait dans son corps, la mort de Jésus tout comme vous et moi. Cette mort qu'il portait en lui, lui a valu les coups, les emprisonnements, les lapidations, les trahisons etc. pour la cause du Christ, ce qui rend la Parole du Seigneur toujours plus vraie:


Si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haï avant vous. (Jean 15:18)


Il y a dans la vie des véritables disciples de Christ une signature reconnaissable, celle de Christ chez ceux qui Lui appartiennent. La mort que nous portons en nous en tant que disciples de Christ se traduit par les persécutions auxquelles nous devons faire face, les épreuves que nous devons endurer, la haine que ceux de ce monde peuvent nous porter parfois sans raison, les trahisons, les calomnies, la fausses accusations dont nous pouvons être victimes etc. Mais cette mort est aussi reconnaissable en ce que, bien souvent, ceux de ce monde semblent souvent prospérer ou être avantagés dans bien de domaines à notre détriment. J'ai constaté, dans la vie des chrétiens qui marchent réellement avec Dieu et à travers qui Dieu veut manifester Sa puissance, des récurrences que j'appelle la signature du Christ. Ils doivent supporter longtemps l'opprobre, le manque, la perte, le dénuement, l'injustice etc. avant que la puissance de Dieu soit manifestée avec splendeur dans leurs vies en signe de résurrection.


Par ces récurrences, Dieu envoie un message au monde et même une prophétie qui est la suivante ; de la même manière que Christ est mort, a été enseveli et est ressuscité le troisième jour, la mort qui semble régner dans la vie de ceux qui Lui appartiennent n'est qu'apparente puisqu'au troisième jour, la puissance de la résurrection de Christ va s'opérer dans leurs vies au grand étonnement de ceux qui y assisteront. Ainsi, ils ne pourront alors plus nier l'existence de Dieu ni Sa puissance:


Après avoir entendu cela, Jésus dit: Cette maladie n'est point à la mort; mais elle est pour la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle. (Jean 11:4)


Ses disciples lui firent cette question: Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu'il soit né aveugle?Jésus répondit: Ce n'est pas que lui ou ses parents aient péché; mais c'est afin que les oeuvres de Dieu soient manifestées en lui. (Jean 9:2-3)


La prophétie envoyée au monde par Dieu par la signature de Christ dans nos vies va au-delà du message de la victoire terrestre promise aux chrétiens qui souffrent pour la cause du Christ, Dieu dit également par là qu'après la mort, ceux qui auront cru en Son Fils et en Son message ressusciteront mais ceux qui n'auront pas cru embrasseront la mort éternelle.


Lorsque nous souffrons en tant que chrétiens c'est donc le signe que la mort est bel est bien à l'oeuvre dans nos vies et c'est une bonne nouvelle ! C'est le signe que nous marchons sur les pas de notre maitre et que nous Lui appartenons car tel il est, tels nous sommes. Les anciens pensaient même que plus ils souffraient et donc plus ils "mouraient" pour la cause du Christ, meilleure serait leur résurrection:


Les apôtres se retirèrent de devant le sanhédrin, joyeux d'avoir été jugés dignes de subir des outrages pour le nom de Jésus. (Actes 5:41)


J'irai plus loin en disant que Dieu nous enseigne ses voies par Sa création et le monde qui nous entoure. Nous savons que lorsque le soleil se lève dans une partie du monde, il fait nuit dans une autre partie de la terre. De la même façon, je pense que Dieu a prévu un temps de règne pour le méchant et un temps qui s'apparente à une mort pour le juste. Mais cette mort n'est que temporaire puisque, de la même manière que la Parole nous dit que les ténèbres ne règnent pas éternellement, l'aube, de façon certaine, précède déjà l'aurore dans le ciel du juste.


26 vues0 commentaire