Les promesses de Dieu pour ta vie sont irrévocables.

Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche: Elle ne retourne point à moi sans effet, Sans avoir exécuté ma volonté Et accompli mes desseins. Ésaïe 55:11


Lorsque nous recevons une promesse de Dieu, nous devenons enceinte de cette vision, et la seule issue possible est l'enfantement de la vision. Aucune circonstance contraire, aucun imprévu, aucune erreur que tu aurais pu avoir commis ne peut venir perturber ce que Dieu a déjà planifié depuis la fondation du monde pour ta vie.


Le problème avec les promesses de Dieu reste le temps plus ou moins long qu'elles peuvent mettre pour se réaliser. Lorsque nous voyons passer les semaines, les mois, les années sans que la promesse n'ait été accomplie, il se peut que nous soyons dans le doute et la confusion et que nous nous demandions si Dieu a réellement l'intention de faire ce qu'il a promis.


Pour en finir avec ce genre d'idées, il faut comprendre la nature même de Dieu. Tout au long de notre marche chrétienne, Dieu s'attache, au travers des diverses épreuves par lesquelles nous passons, à nous démontrer sa fidélité. Sa fidélité, c'est sa nature même et il ne peut se renier lui-même. Ainsi, même si nous manquons la foi, lui restera fidèle à sa parole (2Tim13). Que l'on connaisse sa nature et que l'on expérimente sa fidélité, voilà ce à quoi il est attaché. Il peut même nous laisser perdre tout espoir et ressusciter la vision qu'il nous a donnée lorsqu'on ne s'y attend plus et l'amener à se réaliser.


Mais alors on peut se demander, si Dieu peut réaliser sur le champ la vision qu'il nous a donnée, pourquoi attend-il si longtemps? Se plait-il à nous voir attendre et perdre tout espoir?


La réponse est non, bien entendu. Les choses spirituelles fonctionnent comme les choses naturelles. Une femme qui tombe enceinte n'accouche pas le lendemain de la conception et ne décide pas elle-même du moment où elle va donner naissance. Le foetus doit d'abord se développer, puis devenir un enfant et c'est seulement arrivé à son stade de maturité que l'enfant vient au monde. Le Seigneur dans son infinie sagesse, a prévu que l'enfant arrive à maturité à 9 mois de grossesse, c'est le temps qu'il faut pour qu'il soit complètement formé et qu'il vienne au monde en toute sécurité, arrivé avant on parle de prématurité.


Il en va de même pour les promesses de Dieu. Dieu n'accomplira pas une vision lorsque tu n'es pas encore prêt à entrer en sa possession. Tu dois arriver à maturité. Sachant qu'une promesse reçue trop tôt peut t'être néfaste à toi et à ton entourage, tout comme une grossesse qui n'arrive pas à son terme peut constituer un danger pour la vie du nourrisson. Dieu peut t'avoir promis une promotion professionnelle mais si tu n'as pas d'abord appris à te soumettre à l'autorité de ton chef, si tu n'as pas vécu quelques injustices et que tu n'as pas pu développer suffisamment d'humilité et de patience, tu feras un très mauvais chef, ce qui serait mauvais pour toi et pour ton entourage. Car un bon leader doit avoir emmagasiné suffisamment d'expérience de vie pour diriger avec coeur et compassion, sinon c'est un tyran.


Le temps passé à attendre la réalisation d'une promesse est un temps d'entrainement pour entrer en sa possession. Ce n'est pas un temps perdu, au contraire, Dieu s'en sert pour nous parfaire et nous permettre de développer suffisamment de maturité pour prendre soin et garder la bénédiction qu'il veut nous donner.


Dieu dit dans sa parole qu'il n'est pas un homme pour mentir, ni un fils d'homme pour se repentir (Nombres 23:19); Il se tient derrière sa parole pour l'exécuter. A nous donc de nous ajuster à son temps et à le laisser faire en nous l'oeuvre qu'il souhaite pour nous amener vers une plus grande perfection.

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.