Le pardon; une puissance qui libère


Au sens biblique, le pardon peut-être défini comme un acte libre et miséricordieux  par lequel on accorde à l’homme l’accès à la grâce malgré son offense. Face à la trahison, à l'offense, ou à toute forme d'injustice subie, le Seigneur Jésus-Christ nous demande de pardonner. Matthieu 18:21-35 illustre le fonctionnement du royaume céleste par la parabole du serviteur impitoyable. 

Le récit présente un roi qui avait décidé de mettre sa comptabilité à jour avec ses serviteurs. En vérifiant ses comptes, il s'est aperçu qu'un de ses serviteurs lui devait une grande somme d'argent. Ce dernier n'étant pas solvable, le roi ordonna qu'il soit vendu, lui ainsi que toute sa famille comme esclaves afin d'apurer sa dette. Le serviteur se jeta aux pieds du roi, le supplia à genoux d’user de patience envers lui, le temps pour lui de régler sa dette. Ému de compassion, le roi annula sa dette et le laissa partir. Peu après, ce même serviteur croise un compagnon qui lui devait une petite somme d’argent. Son débiteur lui demanda d'user de patience envers lui mais il ne voulut rien entendre et l'histoire nous dit qu'il le saisit, l'étranglait et le fit jeter en prison jusqu'à ce qu'il eût payé sa dette.  La nouvelle remonta jusqu’au roi et celui-ci fut très irrité de voir que son serviteur qui avait bénéficié de sa grâce n’était pas en mesure de pardonner à son tour à son compagnon. Le serviteur mauvais fut saisi et livré au bourreau jusqu'à l'apurement de sa dette. 

Quel enseignement retenir de cette parabole? 

Dieu nous traitera durement si nous ne sommes pas en mesure de nous pardonner les uns les autres. De cette histoire, nous comprenons qu’il nous est impératif d'accorder le pardon à ceux qui nous offensent, parce que nous-même sommes faillibles et à chaque fois que nous demandons pardon à Dieu, il nous pardonne, efface nos péchés, nous purifie par le sang de Jésus et nous sanctifie par sa parole (1 Jean 1 :8-9, Psaumes 23 :3).

En effet, si Dieu nous pardonne alors que nous ne le méritons pas, pourquoi ne pas aussi à notre tour pardonner aux autres ? Nos cœurs sont les temples du Saint-Esprit et non des prisons pour enfermer les gens qui nous font du mal. Le non pardon mène à la dépression, aux soucis, au sentiment de rejet, et fait germer dans nos cœurs tant d’autres mauvais sentiments qui peuvent mener jusqu'au suicide. De plus, quand on ne pardonne  pas à  quelqu’un, on  ne  lui  donne  pas  la   chance  de  s’améliorer et de mieux faire et les conséquences sont souvent dramatiques (divorces, familles divisées, isolement). 

Aussi longtemps que nous vivrons sur cette terre, le diable nous combattra en utilisant nos semblables non affermis dans la foi pour semer la destruction dans nos vies et l’unique moyen de vaincre ce combat est d’utiliser l’arme la plus redoutable que le Christ nous ait laissée qui est l’amour. On ne saurait vaincre le diable en usant de ses propres armes qui sont la vengeance, la haine, les disputes, la rancune, le non-pardon… La bible en effet nous dit en 1 Corinthiens 13, que l’amour excuse tout. 

En pardonnant librement et sincèrement nous libérons spirituellement ceux qui nous font du mal tout en leur montrant un modèle à suivre et en leur accordant la chance de s’améliorer. Mais également, en pardonnant, notre esprit est libéré des blessures intérieures, et le Seigneur vient bander les plaies de nos cœurs en les remplissant de son amour et les fait rayonner de sa gloire. 

Combien de fois doit-on pardonner à quelqu’un ? La Bible nous dit 70x7 fois, donc 490 fois, ce qui signifie que l'on doit pourvoir pardonner à l'infini et au-delà (Matthieu 18 : 21-22).

Pourquoi doit-on impérativement pardonner ? Car si nous ne pardonnons pas aux hommes leurs offenses, Dieu non plus ne nous pardonnera nos propres péchés (Matthieu 6 : 14-15).

Qui mérite notre pardon ? Tout le monde, car nous sommes nous-même pécheurs et c’est par la grâce de Dieu que nous vivons, lui qui fait lever le soleil sur les méchants et les justes, en accordant aux perdus la chance de revenir à lui. 

Nous devons ressembler au Père. Si réellement nous sommes de Dieu, pardonner aux autres ne nous posera pas de problème, ça nous sera automatique car Dieu pardonne librement. L’amour pour Dieu et pour notre prochain doit nous pousser à pardonner librement les autres. 

Pardonner pour que nos prières soient exaucées. Nous devons savoir que pardonner est une condition pour que nos prières adressées à Dieu soient exaucées (Marc 11 : 25-26). En pardonnant aux autres nous nous libérons nous-même, à contrario en condamnant les autres nous nous condamnons aussi nous-même. 

En conclusion, pardonnez et il vous sera pardonné, aimez vos ennemis et priez pour que ceux qui vous persécutent, Dieu les change. Aimez et ne haïssez pas et vous serez fils et filles du très haut. 

Avez-vous du mal à pardonner aux autres ? faites cette prière et le Seigneur lui-même vous communiquera la force de pardonner sincèrement : « Seigneur Jésus-Christ, j’ai du mal à pardonner aux gens qui m'ont fait du mal, viens à mon secours et donne-moi la force de pardonner même à ceux qui m’ont fait le plus de mal. Et par ton pouvoir, je pardonne de tout cœur tous ceux qui m’ont offensé au nom puissant de Jésus-Christ, Amen! » 


Evangéliste Charité KAMULEYI 

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.