La cour pénale céleste.


Il me fit voir Josué, le souverain sacrificateur, debout devant l'ange de l'Eternel, et Satan qui se tenait à sa droite pour l'accuser... Or Josué était couvert de vêtements sales, et il se tenait debout devant l'ange. Zacharie 3:1;3


Il est possible d'être chrétien né de nouveau mais d'avoir des dossiers à charge qui parlent contre nous devant la cour de justice de Dieu. Dans la Bible, c'est l'exemple de Job qui illustre bien ce propos et la série du pasteur Omer Kabuya qui traite sur la façon dont on doit faire face aux accusations de l'ennemi en apporte des éclairages tout à fait édifiants.


Job en effet était un homme intègre dont la Bible dit qu'il était droit, craignait Dieu et se détournait du mal (Job 1:1). Pourtant, on sait que Satan se présenta devant Dieu pour l'accuser de ne servir Dieu et ne lui être fidèle qu'à cause de la protection dont il jouissait et des multiples bénédictions dont il bénéficiait (Job 1:10). Ici, Satan base son accusation sur les intentions avec lesquelles Job demeure dans l'intégrité devant Dieu et propose qu'on lui enlève tout ce qu'il possède pour voir s'il ne le maudit pas en face (Job 1:11).


Dans le cas de Job, Satan n'avait rien trouvé dans sa vie pour l'accuser et s'est lâchement rabattu sur ses intentions. Mais dans notre cas, certains blocages que nous rencontrons dans nos vies même en tant que chrétien convertis peuvent témoigner de certaines accusations qui continuent de peser contre nous sans que nous le sachions. Nous pouvons, comme Josué, être revêtus d'un vêtement sale qui doit nous être ôté pour revêtir un habit de fête.


Le signe qu'il peut y avoir des accusations qui pèsent contre nous sont souvent des blocages qui perdurent dans nos vies que ni la prière, ni les jeûnes, ni les supplications, ni les prises d'autorité n'arrivent à décanter. Parfois même, Dieu peut nous faire des promesses dont la réalisation semble être sans cesse retardée ce qui peut être le signe que la bénédiction est contestée.


Lorsque vous êtes confrontés à des situations qui vous résistent, il faut absolument mettre un terme aux prières et jeûnes automatiques car ce n'est plus la réponse appropriée au problème que vous rencontrez. Vous devez vous présenter devant Dieu et lui demander de vous révéler les choses qui vous sont cachées.


Invoque-moi, et je te répondrai; Je t'annoncerai de grandes choses, des choses cachées, Que tu ne connais pas. Jérémie 33:3

Nous savons tous que lorsque nous venons à Christ, les choses anciennes sont passées et que toutes choses deviennent nouvelles. Ou encore, que par son sacrifice il a effacé l'acte des ordonnances qui subsistait contre nous. Mais il y a des liens, des réclamations, des pactes dont vous pourriez faire l'objet (connus de vous ou non) qui doivent vous être révélés afin qu'une fois mis en lumière, vous y renonciez et plaidiez contre eux, le sang de Jésus-Christ qui a le pouvoir de les anéantir. Si on doit ramener cette vérité sur le plan naturel, on pourrait prendre l'exemple d'une personne qui doit payer une taxe quelconque. Si cette personne ne sait pas que sa situation l'exonère de payer cette taxe, elle en restera redevable jusqu'à ce qu'elle prenne connaissance que sa situation l'exonère et se présente avec les documents qui attestent cette exonération. Notre nouveau statut en Christ nous affranchit de toute condamnation qui pourrait subsister contre nous à condition d'en avoir la connaissance, de plaider le sang de Jésus par lequel nous avons été rachetés et de proclamer la parole de Dieu qui atteste ce rachat.


Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage Apocalypse.12:11

Ces condamnations, réclamations, liens, malédictions peuvent être ancestraux mais aussi provenir d'autels que vous auriez pu avoir bâti vous-même du temps de votre ignorance. Ainsi vous pouvez vous être lié par des paroles que vous auriez pu avoir prononcées vous-même. EX: "Je n'aurai jamais un autre homme/femme que toi dans ma vie". Dans ce dernier cas, l'accusateur aura contre vous vos propres paroles et même si Dieu le veut, il ne pourra pas vous bénir du mariage que vous désirez car vous n'avez jamais renoncé à votre serment. Souvent, il s'agit de paroles ou pratiques auxquelles vous avez eu recours dans le passé, avant d'avoir donné votre vie à Christ et dont vous ne vous souvenez plus. Comme le fait par exemple d'avoir consulté des voyants, avoir versé dans le New Age ou dans des pratiques occultes même par curiosité dans des temps anciens. Il est également possible d'avoir établi des liens spirituels avec les ténèbres lors de rapports sexuels en dehors du cadre du mariage avec un partenaire lui-même en proie à des réclamations (qu'il le sache ou non). Il est possible par ces différents biais d'avoir vous même bâti des autels qui vous condamnent et contestent vos bénédictions.

Suite à une prière consultative pendant laquelle Dieu vous révèlera ces choses, vous devrez y renoncer et les détruire par le sang de Jésus qui plaide en votre faveur.


Mais il y a aussi le fait de ne pas pardonner ou de ne pas demander pardon à son prochain quand on l'a offensé. J'ai déjà fait un article qui traite du manque de pardon comme l'une des causes principales du non exaucement des prières. L'amertume, la rancune, le ressentiment que l'on peut éprouver dans nos coeurs quand on ne pardonne pas, Dieu les voit comme des crimes que l'accusateur peut faire prévaloir contre nous. Dans le cas inverse, lorsqu'on a offensé l'autre sans avoir réparé l'offense par la suite, ce qu'on a commis demeure un crime qui constitue un autel qui nous condamne et peut contester toute bonne chose que Dieu voudrait apporter dans notre vie. Ainsi lorsque Caïn tua son frère Abel, Dieu ne dit-il pas: La voix du sang de ton frère crie de la terre jusqu'à moi (Gen.4:10). Le sang d'Abel était un autel que Caïn avait lui-même bâti et qui le condamnait. Ce n'est pas pour rien que la parole nous recommande ceci:


Si donc tu présentes ton offrande à l'autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l'autel, et va d'abord te réconcilier avec ton frère; puis, viens présenter ton offrande. Matthieu 5:23-24


Je finis cet article en priant que le Seigneur vous accorde la grâce de vous révéler ce qui bloque vos bénédictions et que tout autel qui les conteste soit renversé au nom de Jésus!


Liens connexes

Programme de jeûne et prière de délivrance contre les réclamations, liens spirituels, condamnations, autels sataniques.

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.