L'importance de demeurer dans l'humilité lorsque Dieu nous bénit.


Lorsqu'on est bénis, surtout lorsque nous avons attendu longtemps que Dieu intervienne dans une situation qui commençait à soulever des critiques de notre entourage et provoquer notre honte, grande est la tentation de tomber dans l'orgueil en criant à qui voudra bien l'entendre que Dieu nous a enfin exaucés.


Il ne s'agit pas de dire que nous n'avons pas le droit de nous réjouir lorsqu'on est béni, bien au contraire, nous devons même le célébrer et c'est le coeur de Dieu lorsqu'il nous bénit. Cependant, entre célébrer le fait qu'on ait été béni et vouloir absolument en faire une publicité quitte à s'en vanter, il n'y a qu'un pas et la pente peut s'avérer être glissante.


Dans la Bible, le roi Ézéchias est connu pour avoir fait ce qui était bon aux yeux de Dieu. Il avait en effet rouvert les portes de la maison du Seigneur, avait appelé les prêtres à se sanctifier et à reprendre du service en faisant de nouveau des sacrifices pour le Seigneur. Si bien qu'au vu de ses bons et loyaux services, Dieu lui rajouta quinze années à vivre alors qu'il était sur le point de mourir d'une maladie mortelle (2 Rois 20:1-6). Mais le roi Ézéchias n'est pas connu uniquement pour cela. Il est aussi tristement célèbre pour s'être vu prononcer une terrible malédiction après qu'il ait montré toutes les richesses de son domaine aux envoyés du roi de Babylone; 2Rois 20:13 "ses entrepôts, l’argent et l’or, les aromates et l’huile parfumée, ainsi que son arsenal et tout ce qui se trouvait dans ses trésors". La sentence pour sa légèreté fut sévère; tous ses biens, amassés depuis des générations par ses pères seraient emportés à Babylone et ses fils deviendraient des eunuques (serviteurs) du roi de Babylone. (2 Rois 20:17-18).


Voilà donc comment, par une simple maladresse, on peut vendre toute sa destinée et celle de sa descendance.


Ce passage nous enseigne la chose suivante:


Se vanter de ses bénédictions, s'enorgueillir devant les autres ouvre la porte à l'ennemi pour nous les voler.


Ce n'est pas pour rien que bien souvent, avant de nous bénir, surtout par des gains matériels, Dieu prépare notre coeur à demeurer dans l'humilité. Car c'est une loi spirituelle que l'on ne peut pas contourner: l'humilité précède la gloire et l'orgueil précède la chute et ce, même après que Dieu nous ait béni. Lorsque Dieu vous bénit, son but est de montrer à ceux qui vous entourent qu'il sait récompenser ceux qui lui sont fidèles et obéissants. Vous devez servir de modèle pour attirer les autres à Christ, et pour ceux qui sont déjà gagnés à Christ, la main de Dieu dans votre vie a pour but de les rapprocher davantage de lui. Lorsque les gens voient l'intervention de Dieu dans votre vie, ils doivent pouvoir se dire que eux aussi peuvent expérimenter la même chose et cela doit les encourager à poursuivre leur marche avec Christ. Or, lorsque vous vous montrez orgueilleux et vaniteux, c'est un tout autre message que vous envoyez et Dieu n'est pas glorifié mais c'est votre chair qui l'est.

La bénédiction de Dieu n'a pas pour but de faire renaitre le vieil homme en vous avec ses mauvais désirs. C'est pour cela que pour certains, Dieu attendra longtemps avant de les bénir car il faut une certaine maturité spirituelle pour recevoir le meilleur de Dieu sans avoir à tomber dans des anciens travers. Car une bénédiction dans les mains d'une personne spirituellement immature peut devenir une nuisance non seulement pour la personne mais aussi pour son entourage.


Apprenons donc à cultiver l'humilité et la discrétion même lorsque nous sommes abondamment bénis.

4 vues0 commentaire
© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.