Heureux les serviteurs que le maître trouvera en train de veiller


Il y a dans la Bible, plusieurs paraboles qui font allusion au retour de Jésus et à l'enlèvement de son église. Le corps de Christ est comparé soit à des serviteurs attendant leur maitre, à des épouses attendant le retour de l'époux ou encore à des invités à des noces. À chaque fois, les paraboles invitent le chrétien à veiller car on ne sait ni le jour ni l'heure du retour de l'époux.


Aujourd'hui nous allons nous intéresser à la parabole des serviteurs qui attendent le retour de leur maître (Luc 12:35-38).


Restez en tenue de service, votre ceinture autour des reins, et vos lampes allumées.

Soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour des noces, pour lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera à la porte.


Heureux ces serviteurs-là que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller. Amen, je vous le dis : c’est lui qui, la ceinture autour des reins, les fera prendre place à table et passera pour les servir.

S’il revient vers minuit ou vers trois heures du matin et qu’il les trouve ainsi, heureux sont-ils !


En lisant ce passage, le Saint-Esprit a éveillé mon attention sur deux choses. Tout d'abord, le fait de rester en tenue de service et de l'autre de garder les lampes allumées pour ouvrir la porte au maître dès qu'il sera de retour des noces.


La tenue de service fait ici référence au travail que Dieu vous a demandé de faire, votre appel. La lampe qui doit rester allumée symbolise le Saint-Esprit qui doit être toujours en éveil et réceptif à la voix de Dieu pour être prêt pour son retour.


Ces passages sont certes connus, mais le Saint-Esprit semblait mettre beaucoup d'emphase sur le fait que beaucoup de chrétiens sont actuellement endormis. Et il est très facile de s'endormir, même les serviteurs de Dieu (pasteurs, évangélistes...) sont concernés.


Ceci est une sonnette d'alarme; Seule l'église restée éveillée, celle qui aura gardé sa lampe allumée, sera prête pour le retour de Christ et sera enlevée.


Comment peut-on en tant que chrétien s'endormir et donc se retrouver avec une lampe éteinte?


Cela arrive lorsque vous n'entretenez pas votre communion avec le Saint-Esprit. Car c'est le Saint-Esprit qui vous permet de continuer à avoir cette relation avec Dieu et d'être alerte à ses moindres mouvements. Il est facile de perdre sa communion avec le Saint-Esprit. Il peut arriver que l'on soit distrait par les attraits de ce monde et que l'on "zape" tout simplement le Saint-Esprit. Lorsque l'on s'en rend compte assez rapidement, on peut toujours rétablir les choses par un jeûne qui va nous permettre de nouveau de se reconnecter au Saint-Esprit.


Le risque cependant c'est de rester distrait un peu trop longtemps et de commencer à fonctionner sans la direction du Saint-Esprit. Ce phénomène est d'ailleurs une tragédie dans des églises où les prédications ne sont pas directement inspirées du Saint-Esprit mais elles proviennent clairement de la chair. C'est le risque lorsqu'un homme de Dieu n'entretient pas suffisamment sa relation avec le Saint-Esprit.


Je dirais donc qu'une bonne communication avec le Saint-Esprit est importante pour tout chrétien né de nouveau mais qu'elle est encore plus importante pour un homme de Dieu a qui Dieu a confié des âmes sur qui veiller. À l'avènement de Christ, vous vous rendriez coupable non seulement de ne pas avoir gardé votre lampe allumée, mais en plus d'avoir prêché non pas à partir de l'Esprit mais à partir de votre chair, et nous savons que la chair est du monde et non de Dieu.


L'apôtre Paul le dit, le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit, mais en tant qu'enfant de la lumière, ce jour ne saurait nous surprendre (1 Th 5:2-5). Ce qui veut dire que l'avènement de Christ sera précédé de signes qui seront donnés au corps de Christ. Seulement voilà, seuls ceux qui auront gardé leur lampe allumée pourront se saisir de ces signes annonciateurs du retour de Christ et seront véritablement prêts pour son retour. Les autres crieront paix et sureté et seront surpris par la ruine soudaine qui interviendra (1 Th 5:3).


Le message du retour de Christ n'est pas suffisamment prêché, et ce à tort. Il faut savoir qu'entant que chrétiens, nous sommes là pour d'une part apporter la bonne nouvelle au monde et de l'autre, nous sommes censés attendre avec impatience le retour de Christ. Les apôtres vivaient beaucoup plus dans cette conscience d'attente du retour de Christ si bien qu'ils étaient appelés à se consoler les uns les autres en attendant (1 Th 5:11). Aujourd'hui nous sommes devenus des chrétiens qui ont posé leurs valises et se sont installés confortablement dans leur fauteuil, ce qui favorise l'endormissement. On se dit que Jésus reviendra bien un jour, mais certainement pas maintenant, ce qui nous laisse le temps de s'installer confortablement et de penser d'abord à nos propres projets ainsi qu'à notre bien être. Quelle différence avec les premiers chrétiens qui étaient debout et veillaient sans relâche!


La relation avec le Saint-Esprit est donc vitale pour le chrétien, pas seulement pour sa vie sur terre mais également pour s'assurer d'être enlevé à l'avènement de Christ. Nous n'avons vraiment pas le loisir d'être distrait ou de négliger le travail que Dieu nous demande de faire. En effet, les paraboles qui sont relatées dans la Bible ne sont pas que des histoires mais s'appliquent à la réalité et encore plus à notre réalité en ces temps de la fin.


Passons du temps dans la présence de Dieu, dans la lecture de sa parole, combattons l'esprit de distraction et les séductions de ce monde pour être trouvé prêts, en tenue de service en train de veiller en attendant le retour de Christ.

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.