Faire face à l'opposition quand on répond à l'appel de Dieu.


Lorsque nous sommes sur le chemin de notre destinée et que nous entrons dans notre appel, nous sommes parfois surpris de voir des oppositions soudainement se lever.  Lorsque nous étions dans le monde, rien ne venait véritablement se mettre en obstacle sur notre chemin et nous vivions notre vie à peu près comme nous l'entendions. Mais voici que depuis que nous avons décidé de suivre Christ et que nous souhaitons faire sa volonté sachant que ce désir qui est en nous vient de lui, les éléments se soulèvent et se déchainent contre nous, comment l'expliquer?


Tout d'abord lorsque l'on fait une étude des personnages de la Bible, on voit bien qu'ils ont à peu près tous connu des obstacles qui se sont levés au moment où ils devaient répondre à l'appel de Dieu, à commencer par Jésus-Christ lui-même. La Bible nous dit qu'il a vécu 30 ans en toute quiétude mais dès qu'il a commencé son ministère pour annoncer la Bonne Nouvelle et qu'il est sorti de l'anonymat, il est devenu la cible numéro 1 des pharisiens qui passaient leur temps soit à essayer de le piéger pour l'accuser ou à le faire tuer. Les passages illustrant cela sont nombreux à l'exemple des suivants: 


Luc 6:7

Les scribes et les pharisiens observaient Jésus, pour voir s'il ferait une guérison le jour du sabbat: c'était afin d'avoir sujet de l'accuser.


Jean 5:18

A cause de cette parole, les autorités juives cherchaient encore plus à faire mourir Jésus ; car il avait non seulement agi contre la loi du sabbat, mais il disait encore que Dieu était son propre Père et se faisait ainsi l'égal de Dieu. 

Il en est de même pour le roi David. Alors qu'il est encore au service du roi Saül, ce dernier sachant que le Seigneur s'était retiré de lui et que l'onction royale était désormais sur David, a tenté à plusieurs reprises de le tuer:


1 Samuel 18

Saül leva sa lance en se disant : « Je vais clouer David contre la paroi. » Mais David l’évita par deux fois.


Ainsi nous tous vivons et vivrons des obstacles à l'appel de Dieu. Ces obstacles ont pour but de nous empêcher d'entrer dans notre appel et donc par conséquent de stopper ou de freiner l'avancement de la construction du royaume de Dieu. 


Ces obstacles qui ont des origines multiples dont les suivantes:


1. Nous-même

Nous pouvons avoir envie d'entrer dans l'appel que Dieu a pour nous mais nous retrouver paralysé par l'esprit de peur qui à terme nous empêche de faire le pas de foi nécessaire à la réalisation d'un projet divinement inspiré. Par exemple, Dieu peut nous demander de quitter un pays ou un emploi parce qu'il nous veut ailleurs. Bien que nous ayons compris son instruction et malgré de multiples confirmations, la peur nous retient et nous empêche de franchir le pas. Dans ce cas sachez que Dieu vous appelle à marcher par la foi et pas par la vue, il faut tout simplement lui faire confiance et obéir. 


2. L'entourage

L'entourage et surtout la famille peuvent jouer un rôle néfaste quand on essaie de répondre à l'appel de Dieu et c'est pour cela qu'il est préférable de soit garder les choses pour soi ou alors de les partager avec des personnes spirituellement alertes. Ce n'est pas qu'ils sont contre vous mais ils voient votre projet comme une folie (surtout lorsqu'on est le seul converti dans sa famille) parce qu'ils voient les choses dans une perpective humaine et charnelle or le plus souvent ce que Dieu nous demande de faire requiert d'appréhender les choses dans une perspective surnaturelle et de marcher par la foi. Les gens qui marchent dans le naturel sont limités à leurs cinq sens et sont animés d'un esprit d'incrédulité qui est une force contraire à la foi et qui peut nous faire douter. Il est nécessaire dans ce cas de s'éloigner momentanément pour préserver sa foi et obéir à l'instruction de Dieu.


3. L'ennemi

Celui-ci n'est jamais loin et il a plusieurs cordes à son arc pour nous déstabiliser, nous intimider, nous faire douter et nous pousser à baisser les bras. L'ennemi, prince de ce monde et qui en maitrise les éléments, peut manipuler les situations, les circonstances pour nous faire reculer face à l'appel de Dieu. Par exemple, Dieu vous appelle à commencer votre ministère dans une autre ville que celle dans laquelle vous êtes établi. Vous vous préparez, vous quittez votre emploi, vous vendez tout mais voilà que la seule personne que vous connaissiez dans cette ville et qui devait vous accueillir change d'avis ou n'est plus disponible! Vous vous retrouvez à attendre une autre opportunité sachant que vous n'avez plus d'emploi et donc plus de revenus; c'est une tentative d'intimidation de la part de l'ennemi. Dans ce cas, inutile de remettre l'appel en cause en se disant que ce n'est peut être pas la volonté de Dieu. Il s'agit d'un obstacle qui se met au travers de votre chemin et c'est tout à fait normal, il faut persévérer. Dans ce cas lorsque vous priez, il faut prendre autorité sur les puissances qui se lèvent contre la réalisation de la volonté de Dieu et rappeler aux circonstances que face au nom de Jésus tout genou doit fléchir. 


Enfin, les obstacles ne sont certes pas agréables lorsque l'on essaie de faire la volonté de Dieu, mais comme toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, sachez que Dieu se sert de ces obstacles pour nous faire grandir vers plus de maturité spirituelle et affermir notre caractère. Lorsqu'on apprend à marcher par la foi malgré le climat d'incrédulité qui nous entoure, lorsqu'on fait face à la pression, aux difficultés, à l'irritation, à la nervosité, à la frustration, aux temps d'attente, le fruit produit en nous est celui de la patience et de la douceur et notre foi s'en retrouve bien plus musclée qu'avant. Prenez donc les obstacles dressés devant vous lorsque vous essayez de répondre à l'appel de Dieu comme quelque chose de salutaire, une occasion de vous rapprocher de l'image et de la stature de Christ. 

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.