Faire confiance à Dieu c’est marcher dans la liberté.


Avoir confiance en Dieu, voilà qui ne va pas forcément de soi. Beaucoup ont beau savoir que c'est le créateur de l'univers, qu'il est omniscient, omnipotent, omniprésent mais  peinent à lui accorder toute leur confiance et à lui laisser les rennes de leur vie. Il est inutile de s'en vouloir. Plus vous marcherez avec le Seigneur et plus vous le connaitrez, plus grande sera votre confiance en lui. Il en est de même pour n'importe quelle relation, au début vous êtes sur vos gardes et vous prenez votre temps pour connaitre la personne et lui accorder votre entière confiance. 


Dieu le comprend et ne vous en veut pas. Il vous guide pas à pas par des petits pas de foi au cours desquels il vous montrera qu'il est fidèle et qu'il est digne de votre confiance pour de plus grandes choses. 


Le roi David connaissait celui en qui il avait placé sa confiance si bien qu'il affirme dans le psaume 23:

L'Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien. 

Il me fait reposer dans de verts pâturages, il me dirige près des eaux paisibles. 

Il restaure mon âme, il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom.

Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent. 


Faire confiance à Dieu procure ce sentiment de sécurité que le roi David décrit et nous permet de vivre dans une plus grande liberté. Nous ne craignons plus les mauvaises nouvelles, la menace d'une guerre nous laisse indifférent, la méchanceté des autres, leur ingratitude à notre endroit nous est égal, la mort nous est un gain plutôt qu'une tragédie, bref nous appréhendons la vie avec une confiance absolue car nous connaissons celui en qui nous avons mis notre confiance.


Dans le cas contraire, ne pas faire confiance à Dieu c'est se condamner soi-même à vivre sous le joug de l'esclavage. C'est être esclave de la peur, de vos incertitudes et de vos doutes. Si vous ne savez pas faire confiance en un homme plus fort que vos imprévus, les mauvaises nouvelles, les aléas de ce monde, vous serez  comme une feuille qui s'agite au moindre vent, fragile et inconstant. La pression va gronder et vous fera changer de travail, l'idée d'être malade ou de mourrir vous donnera des sueurs froides, les mauvaises nouvelles vous feront perdre votre paix et vous serez sujet à toutes sortes de maladies psychiques. 


Or, vous êtes enfants de Dieu et ce n'est pas un esprit de timidité qu'il vous a donné mais un esprit de force, d'amour et de sagesse (2Tim 1:7). Dieu nous a créé pour dominer et non pas pour être dominés par tout un tas d'émotions et de circonstances; et c'est en lui que réside notre force. 


Lorsque Dieu nous fait passer par tout un tas de choses, lorsqu'il nous demande de marcher par la foi et pas par la vue, lorsqu'il nous fait sortir de notre zone de confort et nous fait marcher sur les eaux au milieu de la tempête, l'objectif qu'il a est de nous rendre libres. Libres du pouvoir autoritaire de la peur, du doute, des aléas, des imprévus et même des idoles qu'il nous apprend à délaisser. 


Dieu vous aime jalousement et n'accepte pas de vous voir dépendre de quoi que ce soit d'autre que de lui. Apprenons à lui faire confiance et faisons de lui notre rocher, notre force et notre libérateur (Psaume 18:2). 

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.