Collaborer avec Dieu pour amener ses promesses à leur réalisation.


Les promesses que l'on reçoit de la part de Dieu que ce soit par prophétie ou par rhema, le plus souvent, ne nous tombent pas du ciel sans que l'on doive jouer un rôle actif pour pouvoir entrer en leur possession. Il est nécessaire de sortir du stade de la contemplation passive et d'être à l'écoute de Dieu pour savoir ce qu'il attend de vous pour que ses promesses arrivent à leur réalisation à moins qu'il vous instruise clairement de ne rien faire. 


Dieu peut vous donner une vision, un rêve, un désir qu'il met en vous pour conquérir une terre, mais avant de conquérir cette terre, il y a des géants qu'il faut abattre et ce n'est sûrement pas en restant passif que vous y arriverez. 


Dans la Bible, le passage de la prise de Jéricho illustre bien les propos susmentionnés. Dans Josué 6:2, on peut voir que la promesse de Dieu est assortie d'une instruction:

L'Eternel dit à Josué: «Regarde, je livre entre tes mains Jéricho et son roi, ainsi que ses vaillants soldats. Faites le tour de la ville, vous tous les hommes de guerre. Faites une fois le tour de la ville. Tu agiras ainsi pendant six jours. Sept prêtres porteront sept trompettes retentissantes devant l'arche. Le septième jour, vous ferez sept fois le tour de la ville et les prêtres sonneront de la trompette.

Il en est de même pour pour la promesse que Dieu fit à Abraham. Dans Genèse 12:1-2 on peut lire: 

Le Seigneur dit à Abraham : « Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, et va vers le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation, je te bénirai, je rendrai grand ton nom, et tu deviendras une bénédiction.


Ici encore, c'est l'obéissance à l'instruction et donc la collaboration avec Dieu qui permettra à Abraham de prendre possession de sa bénédiction. Il est nécessaire de renouveler son intelligence et de comprendre qu'une bénédiction ne tombe pas toujours sur nous comme la manne qui descend du ciel. Parfois, la collaboration est d'autant plus importante que pour accomplir la vision et s'emparer de la terre promise, il y a des géants qu'il faut abattre. Ces géants à abattre peuvent être vos propres limites qu'il faut réussir à franchir, comme la peur ou le manque de foi. Dieu peut mettre devant vous des situations qui vous confrontent avec vos propres limites, vos géants, pour pouvoir les abattre et le rejoindre de l'autre côté de la montagne, là où il vous attend avec notre bénédiction. Cette bénédiction n'arrivera dans votre vie que lorsque vous déciderez de prendre courage et d'escalader cette montagne. 


Dieu peut en effet vous montrer de belles choses, une terre où coule le lait et le miel, une position dans laquelle vous aimeriez être mais pour y arriver il faut battre le géant de notre vie qui peut être la peur. 

Puis-je vraiment tout quitter? Puis-je renoncer à cet emploi qui m'a tant béni? Comment assurer mon lendemain si je dois obéir à la voix du Seigneur? Voici les questions auxquelles beaucoup sont butés et de ce fait s'interdisent d'avancer. 


Dans le livre des Nombres (13:1-33), Moïse envoie les douze espions aller explorer le pays de Canaan avant d'en prendre possession selon l'instruction du Seigneur. À leur retour ils font le rapport à Moïse que Canaan est un pays où coulent le lait et le miel, ce qui représente la promesse de L'Éternel. Mais dix d'entre les douze espions cèdent à la peur puisqu'ils disent: 

Le peuple qui l’habite est puissant, ses villes sont fortifiées et très grandes. Nous y avons même vu des descendants d’Anaq.

Et, s’adressant aux fils d’Israël, ils se mirent à dénigrer le pays qu’ils avaient exploré : « Le pays que nous avons parcouru pour l’explorer est un pays qui dévore ceux qui veulent s’y installer. Tous les hommes que nous y avons vus sont de très haute taille.

Nous y avons même vu des géants, des fils d’Anaq, des descendants de géants. À côté d’eux, nous avions l’air de sauterelles, et c’est bien ainsi qu’ils nous voyaient. "


La peur agit de la même façon aujourd'hui et c'est un géant qu'il faut renverser pour entrer dans sa bénédiction. La peur témoigne cependant de l'absence de confiance en Dieu, il est nécessaire d'obéir à Dieu et ce n'est que lorsque vous aurez expérimenté sa fidélité que les prochains pas qu'il vous demandera de faire seront aisés. Les géants peuvent également être spirituels. Cela peut être une délivrance dont on a besoin pour accéder à ce que Dieu a en réserve pour nous. Nos vies peuvent être bloquées (travail, mariage, enfantement) à cause de liens spirituels qui nous maintiennent captifs. Ainsi le Saint-Esprit peut nous conduire à jeûner, qui est l'effort qui doit venir de notre part pour que ces géants qui bloquaient nos vies nous soient livrés et que nous puissions accéder à ce que Dieu a en réserve pour nous. 


Le passage de la Bible évocateur de ce propos est celui où Jacob doit se battre contre un homme ou contre Dieu pour être béni  (Genèse 32:23-32). La Bible nous dit qu'il lutta toute la nuit jusqu'au lever de l'aurore pour recevoir sa bénédiction. 

Entrer dans vos promesses nécessitent donc d'être attentifs à la voix du Seigneur et à collaborer avec lui lorsqu'il vous instruit de faire quelque chose. Sans compter que c'est en mettant en pratique ces instructions que vos géants sont abattus et que vous pouvez enfin prendre possession de ce qui est déjà à vous.

© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.