Biographie de Charles Spurgeon: "Le prince des prédicateurs"

Mis à jour : janv. 19


Né le 19 juin 1834 à Kelvedon, au Royaume-Uni, Charles-Haddon Spurgeon est né pour devenir pasteur. En effet, c'est le modèle dont il a été entouré depuis sa naissance, son père, John Spurgeon et son grand-père, James Spurgeon étant eux-mêmes pasteurs. C'est comme cela qu'il fut élevé dans la connaissance de l’Evangile.


En plus d'être versé dans les saintes écritures, Charles a aussi été influencé par d'autres écrits, ceux de divers théologiens, pasteurs et puritains.


Jusqu'à ses 15 ans, le jeune adolescent ne connaissait pas personnellement Jésus-Christ. Il dit qu'à cette époque, il n’avait pas la paix dans son cœur car il était écrasé par la conviction qu’il était pécheur et qu’il avait besoin d’être sauvé. Bien qu'il eut su que Jésus était mort pour nos péchés, il n’y voyait cependant aucune application pour lui-même.


La vie de Charles Spurgeon bascula en janvier 1850, alors qu'il se rendait à un rendez-vous sous une forte tempête de neige. Il dut alors s'abriter au sein d'une église méthodiste de Colchester et suite à l'invitation du prédicateur à regarder à Christ pour être sauvé, il expérimenta la nouvelle naissance.


Charles Spurgeon fut alors baptisé en septembre de la même année à l’église baptiste St. Andrews Baptist Church de Cambridge.


Prêchant à l’école du dimanche, il fut invité une fois à prêcher au culte et il se rendit compte de ses capacités pour la prédication.


En Octobre 1851, à l’âge de 17 ans, il devient pasteur à l’Eglise baptiste de Waterbeach, dans le Cambridgeshire. Puis deux ans plus tard il fut appelé pour prêcher à l’église de New Park Street Chapel, à Londres, auparavant dirigé par le théologien baptiste John Gill, dans laquelle il deviendra trois ans plus tard pasteur, à l’âge de 20 ans seulement.


Spurgeon se maria en 1856 et eut deux fils (Charles et Thomas) de sa femme Susannah.


Charles Spurgeon et ses deux enfants

Le Style


Les prédications de Charles Spurgeon deviennent très vite des succès populaires et il faisait régulièrement salle comble, son audience allant jusqu'à 10.000 fidèles, ce qui est un grand nombre pour l'époque. Son succès, Charles Spurgeon le doit à son style décontracté et accessible. Ce qui dénotait avec le style vieilli et lassant des prédicateurs habituels qui avaient fait de longues études dans des collèges bibliques. Il réussissait par ses sermons à faire rire ses auditeurs, à les émouvoir et à les faire réfléchir quand il le fallait.


Chacun de ses sermons contenait le message de l’Évangile : "L’homme pécheur a besoin d’être sauvé et seul Dieu peut le sauver". Ils comprenaient également un appel à accepter Jésus dans sa vie.


Le ministère


En 1861, Charles Spurgeon devient pasteur de l’Église Tabernacle Métropolitain et la même année, inaugure un nouveau bâtiment à Éléphant and Castle avec un auditorium de 6 000 sièges.


Charles voyageait beaucoup ; il alla prêcher à New York en Amérique, en Irlande, à Bristol en Écosse, à Paris en France, et dans plusieurs villes d’Angleterre. Il proposait que la moitié de l’offrande aille à l’Église locale et que l’autre moitié soit ajoutée aux fonds pour le Tabernacle.


Spurgeon et l’Église accomplirent beaucoup d'œuvres :

  • La construction d’une école ;

  • Un magazine mensuel pour les chrétiens, L’Épée et la Truelle ;

  • Un dépôt de société biblique où des Bibles sont vendues ;

  • Une société des écoles du dimanche ;

  • L’Association des Colporteurs, des hommes vendant des Bibles et les distribuant des traités pour répandre la Bonne Nouvelle partout ;

  • Une maison de retraite ;

  • Un orphelinat.


Ses Sermons


Les sermons sténographiés de Spurgeon sont au nombre de plus de quatre mille, car il ne prêchait pas seulement dans son Eglise, et il ne se répétait jamais. Ses sermons ont été imprimés chaque semaine, pendant de longues années. Ils sont répandus dans tous les pays de langue anglaise, et beaucoup sont traduits en plusieurs langues. Il en existe un certain nombre en français.


D'une rare profondeur, les sermons de Charles Spurgeon sont résolument tournés vers l'appel à la repentance et le Salut des âmes. Son message est centré sur la personne de Christ, l'oeuvre rédemptrice de la croix, la grâce, l'amour de Dieu, l'abandon du péché et la sanctification.


Extrait du sermon "L'homme de douleur" en référence au livre d'Esaïe 53


« Les mains de cet homme sont remplies de bénédictions, ses yeux versent des larmes de compassion, de ses lèvres sortent des paroles d’amour, et de son cœur la tendresse déborde. Ne vois-tu pas l’entaille dans son côté ? Cette blessure ouvre la voie vers son cœur, et celui qui a besoin de sa compassion pourra bientôt la trouver. Ô pécheurs ! La voie vers le cœur du Sauveur est ouverte, et ceux qui le recherchent dans la repentance ne seront jamais repoussés. Pourquoi les plus désespérés ont-ils peur de s’approcher du Sauveur ? Il a accepté de devenir l’Agneau de Dieu. Je n’ai jamais rencontré d’enfant qui aurait peur de s’approcher d’un agneau. Même les plus craintifs peuvent s’approcher d’un agneau, et c’est cet argument que Jésus a utilisé pour dire à tous ceux qui sont fatigués et chargés : « Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur » (Mathieu 11.29). Lire la suite...


Charles Spurgeon

Ses détracteurs


Bien qu'aimé par la plupart des londoniens, Charles Spurgeon n'en était pas moins haï par beaucoup. Les rédacteurs de journaux de l'époque par exemple ont répandu beaucoup de mensonges à son sujet et les hypers calvinistes ne l’appréciaient pas beaucoup non plus.


Certaines des prises de position du prédicateur n'ont fait qu'accroître l’opposition contre sa personne, comme quand ce dernier dénonça l’esclavage en Amérique ; il y perdit la source de revenus de ses sermons. Il marqua également son désaccord à propos de la nouvelle théologie, ou « Nouvelle Pensée », dont les membres de la Fédération baptiste d’Angleterre négligeaient le danger ; il s’en retira donc, ainsi que les membres du Tabernacle. Peu de temps après cette décision en mars 1888, il eut plusieurs périodes alternant maladies, fatigues et rétablissements, mais il acheva finalement son pèlerinage terrestre le 31 janvier 1892 à Menton en France.


Nous retiendrons de ce prédicateur, résolument en avance sur son époque, son coeur plein de compassion pour les âmes et sa détermination à rompre avec l'ordre ancien pour amener le plus grand nombre à la connaissance du véritable message de l'Évangile pur, authentique, véritable et sans concession.

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
© 2020 L'univers de Bondoly - Tous droits réservés.